Maghreb
URL courte
Par
161350
S'abonner

«Une voix unique s’est éteinte.» Emmanuel Macron a rendu hommage sur Twitter à Idir, icône de la chanson kabyle. Le chanteur est décédé samedi 2 mai à Paris à l’âge de 70 ans.

Dans un message publié sur son compte Twitter, Emmanuel Macron a rendu hommage au chanteur algérien originaire de Kabylie, Idir (qui signifie «vivant», en français), qui s’est éteint samedi 2 avril à Paris à l’âge de 70 ans. Le Président de la République a évoqué un promoteur «de la fraternité des peuples».

«Une voix unique s’est éteinte. Idir chantait ses racines kabyles avec la mélancolie d’un exilé et la fraternité des peuples avec les espoirs d’un humaniste. La poésie de ses chansons continuera longtemps de résonner d’une rive à l’autre de la Méditerranée», a écrit Emmanuel Macron qui a été le premier chef d’État à rendre hommage à cette icône universelle de la chanson berbère.

De son côté, le Président algérien Abdelmadjid Tebboune a regretté «la perte d’une sommité de l’art algérien de stature internationale».

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
Tags:
Berbères, culture, Kabylie, France, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook