Maghreb
URL courte
Par
161350
S'abonner

«Une voix unique s’est éteinte.» Emmanuel Macron a rendu hommage sur Twitter à Idir, icône de la chanson kabyle. Le chanteur est décédé samedi 2 mai à Paris à l’âge de 70 ans.

Dans un message publié sur son compte Twitter, Emmanuel Macron a rendu hommage au chanteur algérien originaire de Kabylie, Idir (qui signifie «vivant», en français), qui s’est éteint samedi 2 avril à Paris à l’âge de 70 ans. Le Président de la République a évoqué un promoteur «de la fraternité des peuples».

«Une voix unique s’est éteinte. Idir chantait ses racines kabyles avec la mélancolie d’un exilé et la fraternité des peuples avec les espoirs d’un humaniste. La poésie de ses chansons continuera longtemps de résonner d’une rive à l’autre de la Méditerranée», a écrit Emmanuel Macron qui a été le premier chef d’État à rendre hommage à cette icône universelle de la chanson berbère.

De son côté, le Président algérien Abdelmadjid Tebboune a regretté «la perte d’une sommité de l’art algérien de stature internationale».

Lire aussi:

Régionales: «Ces élections étaient sabotées dans tous les sens du terme»
«Je commence à vraiment comprendre les Français»: agacé, Laurent Delahousse recadre Schiappa et Faure - vidéo
«Vivre le naufrage»: Michel Onfray prédit le déclin de la société française
Tags:
Berbères, culture, Kabylie, France, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook