Maghreb
URL courte
Par
478
S'abonner

Une source sécuritaire a indiqué au site d’information Algérie 1 qu’un réseau de huit personnes qui usurpaient l’identité de fonctionnaires de la présidence de la République pour extorquer de l’argent à leurs victimes a été démantelé à Alger. Trois d’entre eux seraient en détention provisoire et les cinq autres sous contrôle judiciaire.

La police algérienne a arrêté à Alger huit individus qui escroquaient leurs victimes en se faisant passer pour des fonctionnaires à la présidence de la République, a confié une source sécuritaire au site d’information Algérie 1.

«Les concernés agissaient au nom d’une association non agréée, en faisant croire aux victimes, pour les escroquer, qu’ils collaboraient avec la présidence de la République», a révélé la source.

Et d’expliquer que «les mis en cause ont illégalement délivré à des citoyens des autorisations de circulation durant le confinement en contrepartie de sommes d’argent, de même qu’ils ont collecté des dons détournés de leur destination initiale, et fourni des autorisations et documents à des étrangers», selon le média.

Présentés au procureur

Les huit prévenus ont été présentés au procureur de la République du tribunal de Bir Mourad Raïs, à Alger, qui a ordonné de placer trois d’entre eux sous mandat de dépôt et les cinq autres sous contrôle judiciaire. Le procureur a également émis des mandats d’arrêt à l’encontre d’autres suspects, selon la même source.

Les mis en cause sont poursuivis pour «usurpation d'une qualité légalement réglementée, escroquerie, faux et usage de faux, immixtion dans des fonctions publiques, civiles ou militaires ou accomplissement d’un acte d’une de ces fonctions».

Selon Algérie 1, l’enquête est toujours en cours pour identifier le reste des suspects et d’autres éventuelles victimes de ce réseau.

Lire aussi:

Des morts et des dizaines de blessés dans la collision de deux trains en République tchèque - images
«Pète-lui la gueule!»: Mélenchon craque complètement face à un passant – vidéo
Après avoir grimé Macron en Hitler, l’afficheur polémique varois récidive avec une autre caricature
Un inconnu menace de faire exploser une grenade dans le bâtiment du gouvernement ukrainien - vidéo
Tags:
Algérie, escroc, escroquerie, présidence, arrestation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook