Le site militaire FAR-Maroc publie des photos satellites montrant des «bases algériennes» à la frontière - vidéo

© Photo Sputnik via le Ministère algérien de la Défense nationaleExercices à tirs réels Bouclier 2020 à Oran
Exercices à tirs réels Bouclier 2020 à Oran - Sputnik France
Le site d’information militaire FAR-Maroc a publié une vidéo montrant des photos prises par des satellites qui révèlent l’existence de plusieurs «bases militaires» algériennes non loin de la frontière avec le royaume chérifien. Dans une déclaration à Sputnik, un expert algérien a estimé que la polémique entre les deux pays n’a pas lieu d’être.

Les autorités algériennes ont vivement réagi à l’annonce en mai de la construction d’une base militaire marocaine près de la frontière avec l’Algérie. Bien que les Forces armées royales (FAR) aient précisé qu’il s’agissait d’une caserne dédiée à l’hébergement de troupes, Alger a estimé que la poursuite de la construction de cet édifice constituait une «escalade» sans précédent.

Alger - Sputnik France
L'Algérie appelle le Maroc à arrêter la construction de sa base militaire à la frontière
Or, le site marocain d’information militaire proche de l’armée royale, FAR-Maroc, vient de publier une vidéo montrant des images satellites, probablement prises par les satellites de surveillance construits en collaboration avec la France, Mohammed VI-A et Mohammed VI-B, qui mettent en évidence plusieurs «bases militaires» algériennes récentes qui longent la frontière marocaine, selon le site d’information Hespress.

Sollicité par Sputnik, l’expert algérien en questions sécuritaires et de défense Akram Kharieff a expliqué que la polémique entre les deux pays sur cette question était «farfelue». À ce jour, les autorités algériennes n’ont pas encore réagi à cette publication.

Le contenu des images, selon FAR-Maroc

Sahara occidental - Sputnik France
L’Algérie répond aux allégations de détournement de l’aide humanitaire de l’UE destinée aux réfugiés sahraouis
Selon la description de FAR-Maroc, ces images montrent plusieurs bases militaires dont trois casernes d’infanterie avec des systèmes de défense antiaérienne S-300, à seulement huit kilomètres de la frontière avec le Maroc, et deux autres casernes logistiques à dix et à six kilomètres de la frontière.

D’autres bases militaires de défense antiaérienne, d’écoute, de blindés, d’infanterie, d’artillerie et des casernes longent également la frontière marocaine à des distances variant entre 30 et 50 kilomètres. Des avions, des véhicules et des radars apparaissent également sur les photos, selon FAR-Maroc.

Enfin, le site d’information militaire a indiqué que la ville de Tindouf, dans le sud-ouest algérien, est devenue une énorme base militaire à seulement 30 kilomètres de la frontière avec le Maroc. En effet, selon la même source, elle abrite de nombreuses installations militaires, des radars, des avions, des chars et de l’artillerie.

À ce jour, les autorités algériennes n’ont toujours pas réagi au contenu de cette vidéo.

L’avis d’un expert algérien

Футбол. Чемпионат мира - 2014. Матч Германия - Алжир - Sputnik France
Relation Algérie-France: les Algériens «ne se laisseront plus caporaliser par quiconque», affirme le Président Tebboune
Dans une déclaration à Sputnik, l’expert algérien en questions sécuritaires et de défense et éditeur du site d’information militaire Menadefense Akram Kharieff a expliqué que la polémique entre l’Algérie et le Maroc sur la question de la construction de bases militaires à la frontière entre les deux pays relevait strictement d’une question de «souveraineté nationale». Selon lui, ce sont les médias d’un côté comme de l’autre qui ont gonflé inutilement cette polémique.

«Le principe de souveraineté nationale consiste dans le fait d'avoir le droit de construire ce que l'on désire sur son territoire», a déclaré l’expert. «Nous sommes à une époque où il est légalement possible pour n'importe quel pays d'acheter des missiles pouvant parcourir jusqu'à 300 kilomètres», a-t-il ajouté, soulignant que «ce n'est plus le Moyen Âge où la construction d'un fort signifiait une menace sur un territoire».

L’appel du Président algérien

Le roi Mohammed VI accompagné de l'héritier du trône Moulay EL Hassan - Sputnik France
Mohammed VI nomme un nouvel ambassadeur en Algérie, un pas vers l’apaisement des tensions?
Les travaux de construction de la base marocaine vont bon train depuis la publication dans le journal officiel du royaume chérifien du décret signé le 21 mai par le chef du gouvernement Saâdeddine Al Othmani.

Ainsi, dans un entretien accordé lundi 13 juillet à la revue française L’Opinion, le Président Abdelmadjid Tebboune a considéré que le projet d’édification de cette base «doit s’arrêter», car il constitue «une escalade» dans les relations entre les deux pays.

Abordant la question du conflit au Sahara occidental, point d’achoppement dans les relations des deux pays, le chef de l’État a indiqué que ce problème concernait exclusivement le Maroc et le Front Polisario. Selon lui, l’Algérie soutiendra n’importe quel accord bilatéral entre les deux parties qui viserait à mettre un terme à ce conflit.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала