Moyen-Orient
URL courte
Par
4438
S'abonner

«Le nombre de personnes tuées dans les deux semaines suivant la paix avec Dubaï est bien plus élevé qu’au cours des 70 années de guerre contre eux», a déclaré une responsable du ministère israélien de la Santé, provoquant, selon des sources citées par Walla, une crise diplomatique avec les Émirats.

Une crise diplomatique se profile-t-elle entre les Émirats arabes unis et Israël après cinq mois de normalisation de leurs relations sous les auspices des États-Unis? C’est en tout cas ce que rapporte le site hébreu Walla, citant des sources qui affirment que des diplomates émiratis ont vivement protesté auprès du cabinet de Benyamin Netanyahou contre les propos tenus par une responsable du ministère israélien de la Santé. En effet, selon le média, la chef des services de santé publique au ministère de la Santé, le Dr Sharon Elrai-Price, a déclaré que depuis la reprise des vols avec Dubaï, le nombre de cas de Covid-19 avait explosé en Israël.

Selon le média, des diplomates émiratis se sont rendus la semaine dernière au bureau du Premier ministre israélien et ont exigé des éclaircissements, notamment concernant les déclarations de Mme Elrai-Price qui aurait affirmé de manière sarcastique: «le nombre de personnes tuées dans les deux semaines suivant la paix avec Dubaï est bien plus élevé qu’au cours des 70 années de guerre contre eux».

«Une crise diplomatique»

Walla informe que les déclarations de la responsable de la Santé «ont provoqué une crise diplomatique avec Abou Dhabi».

Néanmoins, les conseillers de Netanyahou «se sont excusés auprès des autorités émiraties et ont souligné que ces déclarations n'exprimaient aucunement la position officielle à Tel-Aviv».

«Le nombre de contaminations au Covid-19 n’a pas augmenté en Israël à cause de la reprise des vols entre Dubaï et Tel-Aviv», d’après la même source.

Selon le média, le Dr Sharon Elrai-Price a par ses déclarations cherché à interpeller le Premier ministre sur la nécessité de suspendre les vols entre Dubaï et Tel-Aviv le temps que la pandémie s’estampe.

Depuis le mois d’août, les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Soudan et enfin le Maroc ont signé des accords de paix avec Israël sous les auspices des États-Unis.

Lire aussi:

Deux voyous filmés alors qu’ils incendient une voiture de police à Mulhouse - vidéo
Ivan Rioufol: «le discours totalement anxiogène» du gouvernement sur le Covid-19 a «abruti» les Français - vidéo
La photo d’un repas proposé dans un Ehpad du Finistère fait polémique
Tags:
normalisation, Covid-19, crise diplomatique, Émirats Arabes Unis, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook