Moyen-Orient
URL courte
Par
6418716
S'abonner

La diplomatie iranienne estime la période actuelle inappropriée pour une réunion informelle sur l’accord nucléaire avec les parties américaine et européenne.

L'Iran a rejeté ce dimanche 28 février toute idée de réunion informelle avec les États-Unis et l'Union européenne pour discuter la relance l'accord nucléaire de 2015, insistant sur une levée par Washington de toutes ses sanctions unilatérales.

«Compte tenu des récentes actions et déclarations des États-Unis et de trois puissances européennes, l'Iran ne considère pas que le moment est venu de tenir une réunion informelle avec ces pays, ce qui a été proposé par le chef de la politique étrangère de l'UE», a déclaré dans un communiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Saïd Khatibzadeh, cité par les médias iraniens.

Dans un communiqué conjoint diffusé mardi dernier, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni estiment que l'Iran doit coopérer pleinement avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et annuler les mesures qui réduisent la transparence sur son programme nucléaire.

Les trois signataires européens («E3») de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien déplorent la décision de Téhéran de suspendre le protocole additionnel et les mesures de transparence prévues par le Plan d'action global commun (PAGC, ou JCPoA en anglais).

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
États-Unis, négociations, programme nucléaire iranien, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook