Moyen-Orient
URL courte
Par
7653
S'abonner

Des pétroliers chargés de brut iranien faisant route vers la Syrie ont été pris pour cible au Moyen-Orient par Israël, par crainte d’un éventuel financement de forces extrémistes avec ces ressources, affirme le Wall Street Journal.

Israël a ciblé au cours des 18 derniers mois une douzaine de navires à destination de la Syrie qui transportaient essentiellement du pétrole iranien, fait savoir le Wall Street Journal. 

Citant des sources dans la région et au sein de l’administration américaine, le média indique que depuis fin 2019, Israël utilise des armes, notamment des mines sous-marines, contre des navires iraniens ou ceux transportant des marchandises iraniennes faisant route vers la Syrie, en mer Rouge et dans d'autres zones du Moyen-Orient. La raison en serait la crainte que ces ressources pétrolières ne financent l'extrémisme dans la région.

Des responsables iraniens ont signalé précédemment plusieurs attaques et ont déclaré qu'ils soupçonnaient une implication israélienne, affirme le journal.

«La moindre erreur»

Le conflit entre les deux pays s’est aggravé après la révolution iranienne de 1979 et a pris une autre ampleur après que la République islamique a commencé à développer son secteur nucléaire.

Les relations irano-israéliennes se sont également envenimées en raison de la lutte de Tel Aviv contre le mouvement chiite du Hezbollah au Liban et les frappes de Tsahal contre des installations en Syrie soupçonnées d’être contrôlées par Téhéran.

Fin janvier 2021, le chef de l’état-major de Tsahal, Aviv Kochavi, a déclaré la nécessité d’élaborer de nouveaux plans opérationnels concernant l'Iran. En réaction, le représentant des Forces armées iraniennes, Abolfazl Shekarchi, a menacé de frapper Israël si ce dernier commettait la «moindre erreur» envers son pays.

Lire aussi:

Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 replonge sous la barre des 35.000 en 24h en France
Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale
Tags:
Proche-Orient, pétrole, Israël, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook