Politique
URL courte
Par
216329
S'abonner

Après avoir déposé en 2018 une demande d’obtention de nationalité française, cet Algérien a essuyé un refus. La cause: il avait travaillé jusqu’à 57h par semaine au lieu des 48h autorisées. La ministre chargée de la Citoyenneté promet de «donner une suite favorable à sa demande».

Marlène Schiappa fera réexaminer la demande d’obtention de nationalité d'un habitant de Reims qui lui a été refusée pour avoir trop travaillé en 2018, année de sa demande, rapporte le 15 décembre franceinfo.

Malgré le fait que tous les critères soient remplis, cet Algérien, en France depuis 13 ans, s’est vu reprocher une «infraction à la réglementation sur le temps de travail», car il avait travaillé jusqu’à 57h par semaine au lieu des 48h autorisées.

«J’étais abasourdi, choqué, du fait qu’on me reproche de trop travailler pour prétendre à la nationalité française», a-t-il déclaré au média.

«C’est complètement hallucinant»

Son avocat a trouvé la décision absurde:

«La plupart du temps, le refus qui est opposé, c’est une insuffisance de ressources, par exemple, quelqu’un avec un CDD. Mais jamais je n’ai vu opposer à quelqu’un qui demande la nationalité française le fait de trop travailler, c’est complètement hallucinant».

Avant l’intervention de la ministre qui a «donné une suite favorable à la demande», le ministère de l’Intérieur avait justifié son refus par «un non-respect du droit du travail (travail hors des horaires maximum déterminés par le Code du travail y compris pour préserver la santé des travailleurs)».

Lire aussi:

La France recense le plus grand nombre journalier d’admissions en réanimation depuis début novembre
Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
Une voiture de police percute une foule de spectateurs à un rodéo nocturne et roule sur une personne - vidéos
Tags:
Reims, nationalité, Marlène Schiappa, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook