Politique
URL courte
Par
3929218
S'abonner

Stéphane Blanchon, secrétaire général de l’UNSA et conseiller d’Olivier Véran, a annoncé sur CNews rejoindre la liste RN d’Andréa Kotarac en Auvergne-Rhône-Alpes pour les élections régionales. L’union syndicale a indiqué l’avoir de fait exclu de ses rangs.

Mercredi 5 mai, dans l’émission L’heure des pros sur CNews, le secrétaire général de l’UNSA (Union nationale des syndicats autonomes) Stéphane Blanchon a annoncé son ralliement au Rassemblement national (RN). Il sera candidat dans le département de la Drôme, en soutien de la liste d’Andréa Kotarac (ancien «insoumis» arrivé au RN en 2019) pour la région Auvergne-Rhône-Alpes.

«Je suis novice dans ce milieu-là, je suis arrivé dans ce milieu parce que j’ai fait une rencontre. J’ai rencontré Andréa Kotarac», a-t-il déclaré sur la chaîne.

Il a notamment évoqué les faits de violences à Valence (Drôme), anciennement «petite ville agréable où il fait bon vivre, mais c’est fini tout ça». «L’état catastrophique du pays me pousse à me rapprocher du RN», a-t-il justifié.

Dans la foulée, Andréa Kotarac a partagé un communiqué sur Twitter, confirmant l’arrivée de M.Blanchon. Il estime également que «ce ralliement de Stéphane Blanchon illustre une nouvelle fois la dynamique de nos idées et augure de belles surprises les 20 et 27 juin prochain».

Conseiller de Véran

Le nouveau candidat RN fait également parti du comité technique du ministère de la Santé, et a donc travaillé auprès d’Olivier Véran. Lors de son passage sur CNews, il n’a d’ailleurs pas manqué de critiquer le ministre. S’exprimant sur la tribune de militaires, laquelle avait engendré des sanctions de la part de Florence Parly, il a estimé que «cette ministre comme tous les ministres du gouvernement sont sourds».

«Ils sont sourds à toute critique, pas seulement au ministère des Armées. Au ministère de la Santé, je crois que plus sourd qu’Olivier Véran c’est quelque chose d’inimaginable», a-t-il lancé.

Exclusion de l’UNSA

Réagissant à l’annonce, un autre secrétaire général de l’UNSA, Laurent Escure, a indiqué que Stéphane Blanchon était «évidemment de fait exclu de l’UNSA».

«Cette affaire, malgré notre charte des valeurs, indique une vraie stratégie d’entrisme. Chaque démocrate attaché à la République doit s'inquiéter de cette offensive. Personne n'est à l'abri, aucun mouvement, aucun syndicat», prévient-il.

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
«Syndrome de l’escargot»: ces Français qui préféreraient rester confinés
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
Tags:
Andrea Kotarac, syndicats, élections régionales, Olivier Véran, Rassemblement national (RN)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook