Ecoutez Radio Sputnik
    Ка-52

    La Russie demeure le deuxième plus grand exportateur d'armes

    © Photo. Russian Helicopters
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    0 177
    S'abonner

    Au classement mondial des exportations d'armements, la Russie est toujours en deuxième place derrière les USA d'après le rapport de la société américaine IHS, qui procède à l'analyse annuelle du marché international de l'armement, écrit mardi le quotidien Novye Izvestia.

    Selon ce document, la Russie a exporté pour 10 milliards de dollars d'armes en 2014, soit 9% de plus qu'en 2013. Les experts interrogés nuancent pourtant ce constat: au regard de la pénurie technologique que risque l'industrie militaire russe à cause des sanctions occidentales, ils ne pensent pas que la Russie puisse fournir encore longtemps des produits compétitifs sur le marché mondial.

    Les données d'IHS divergent avec les statistiques de l'agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport, qui indiquent que la Russie a vendu pour 13 milliards de dollars d'armements en 2014. Néanmoins, même avec cette estimation optimiste, les livraisons d'armes américaines dépassent de plus du double les fournitures russes.

    Entre 2001 et 2005, la Russie était encore en tête avec 31% des exportations d'armements dans le monde, suivie des USA avec 30% du marché. Les livraisons américaines dépassent aujourd'hui 20 milliards de dollars et la Russie prend de plus en plus de retard sur le leader. Selon les prévisions de Rosoboronexport, la Russie aurait dû atteindre 15 milliards de dollars de ventes en 2014.

    Qui achète les armes russes? Les spécialistes d'IHS notent que leurs principaux acheteurs sont la Chine (2,3 milliards de dollars), l'Inde (1,7 milliard de dollars), le Venezuela et le Viêt Nam (1 milliard de dollar chacun).

    Au classement mondial des exportateurs d'armements, les USA et la Russie sont suivis par la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne. Les experts d'IHS ont souligné que l'an dernier le nombre de transactions militaires dans le monde avait augmenté de 13%, expliquant ce regain par l'achat d'aviation militaire par les pays émergents et l'instabilité au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique. Sachant que les fournitures russes sur le marché mondial sont pratiquement suspendues. Les experts ne sont pas étonnés: les contrats d'exportation russes ont été sérieusement affectés par la rupture de la coopération avec l'Ukraine. De plus, les acheteurs étrangers sont devenus plus méfiants face aux produits militaires "made in Russia", concernés par les sanctions. Cela signifie non seulement la réduction des capacités économiques du pays, mais également le rétrécissement du spectre technologique russe, qui était auparavant compensé par les technologies américaines et européennes. Au vu des événements en Ukraine, la Russie ne pourra plus compenser ses lacunes de la sorte avant longtemps.

    Lire aussi:

    La Russie se renforce sur le marché de l'armement
    Tchirok, premier drone russe avec coussin d'air
    Les avions militaires russes en images
    Le bombardier russe Ours toujours d'attaque
    De nouveaux bombardiers stratégiques pour l'Armée russe d'ici 2025
    Tags:
    armements, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik