Lu dans la presse
URL courte
Par
0 444
S'abonner

Plus de la moitié des Ukrainiens (51%) sont tout à fait ou plutôt mécontents de l’activité du président Piotr Porochenko. 17% des habitants du pays sont partiellement ou complètement satisfaits, selon un sondage TNS.

Le président Piotr Porochenko est au pouvoir en Ukraine depuis un an et le renversement du président Viktor Ianoukovitch par les manifestants du Maïdan, constate RIA Novosti. Il avait réussi à remporter la victoire dès le premier tour de l'élection présidentielle.

Durant sa campagne électorale et les premiers mois de sa présidence, Porochenko avait promis de mettre rapidement fin au conflit militaire dans le Donbass et de reprendre le contrôle de la région. Le nouveau président promettait également d'améliorer la vie des Ukrainiens et de concrétiser l'adhésion du pays à l'Union européenne.

Un an plus tard, l'économie ukrainienne s'effondre, le pays est au bord du défaut et le niveau de vie de la population a baissé.

Au lieu d'une rapide normalisation de la situation dans le Donbass, l'Ukraine vit aujourd'hui un conflit à long terme dont la durée reste indéterminée en dépit des efforts des dirigeants mondiaux. Porochenko n'est pas parvenu à régler ce problème rapidement.

Selon les derniers accords de Minsk du 12 février 2015, les républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk devaient retourner au sein de l'Ukraine, mais seulement après avoir reçu de larges pouvoirs de la part de Kiev. Les autorités ne s'empressent pas de faire ce travail.

Certains experts et habitants pensent que Porochenko tarde à mettre un terme au conflit dans le Donbass parce que ce dernier lui permet de justifier l'absence de succès dans la construction étatique.

En un an, on ne relève aucun succès dans le développement socioéconomique de l'Ukraine. L'économie est toujours en déclin, le pays est au bord d'un défaut et traverse de graves problèmes financiers et budgétaires. Selon les dernières prévisions de la Banque mondiale, la baisse du PIB ukrainien en 2015 sera de 7,5% contre 6,8% en 2014.

En 2015, le gouvernement ukrainien a déjà gelé l'augmentation des retraites et des salaires minimaux et a réduit le nombre de fonctionnaires (il est prévu de licencier 20% des fonctionnaires, soit environ 50 000 personnes). Le gouvernement a également décidé d'augmenter les tarifs des services communaux, d'ici la fin de l'année le prix du gaz augmentera de 280%, et de 66% pour le chauffage. Selon les estimations des experts, avec la nouvelle tarification les Ukrainiens dépenseront plus de la moitié de leur salaire pour les services communaux.

Les Ukrainiens doivent vivre dans une nouvelle réalité — en un an leur niveau de vie a chuté à cause de la hausse du chômage et de la dévaluation de la hryvnia, dont la valeur a été divisée par trois, ce qui a fait monter en flèche les prix même des produits de première nécessité.

La seule promesse tenue par Porochenko est le développement de l'armée ukrainienne pour faire face aux républiques de Donetsk et Lougansk. En 2014, Kiev a fait passer les troupes de 130 000 à 232 000 hommes parce que l'Ukraine avait renoncé plus tôt au service militaire obligatoire. Cette augmentation d'urgence a été menée grâce à trois mobilisations partielles. Trois autres vagues de mobilisation sont prévues pour arriver à 250 000 hommes.

Aujourd'hui, on constate également un certain refroidissement dans les relations

entre l'Occident et Kiev.

Un an après: l'Ukraine au bord du gouffre
Un an après: l'Ukraine au bord du gouffre

Lire aussi:

L'Ukraine en défaut de paiement technique
Ukraine: en cas de défaut de paiement, le FMI coupera ses crédits
Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Tags:
Petro Porochenko, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook