Lu dans la presse
URL courte
Scandale de corruption à la FIFA (32)
6166
S'abonner

Sepp Blatter n'écarte pas la possibilité de se présenter à l'élection anticipée du président de la Fédération internationale de football (FIFA), rapporte à la BBC un membre de son entourage.

Le 2 juin, seulement deux jours après sa réélection à la tête de l'organisation pour un cinquième mandat, le Suisse de 79 ans avait annoncé sa démission.

L'élection anticipée devrait avoir lieu mi-décembre et une source a déclaré à la BBC qu'il pourrait proposer aux délégués du congrès de le réélire en l'absence de successeur convenable.

Joseph Blatter
© REUTERS / Arnd Wiegmann
Dans les jours à venir, le président de la FIFA organisera plusieurs entretiens pour tenter d'évaluer le niveau de soutien dont il bénéficie encore auprès des fonctionnaires du football afin de rester à la barre malgré le scandale de corruption qui a secoué l'organisation.

Après l'arrestation de plusieurs fonctionnaires de la FIFA dans le cadre de l'enquête du FBI, ces plans de Blatter risquent de susciter une forte protestation. On a déjà exigé de lui qu'il démissionne immédiatement sans attendre la réélection d'un nouveau président.

L'homme chargé de sortir la FIFA de la crise, Domenico Scala, président indépendant du comité d'audit et de conformité de l'organisation, a tenté de toute évidence de mettre en garde Blatter. Il a récemment déclaré qu'il était "absolument indispensable de poursuivre le processus de changement de président tel qu'il a été annoncé".

Cette déclaration faisait suite à la publication d'un article dans l'hebdomadaire suisse Schweiz am Sonntag selon lequel la prolongation de Joseph Blatter était réaliste parce qu'il reste soutenu par les dirigeants d'associations de football d'Asie et d'Afrique.

M.Scala a souligné que le thème des réformes restait central pour lui. Et elles iraient clairement à l'encontre des plans de Blatter si ce dernier avait réellement l'intention de rester.

Ainsi, hormis la transparence financière et une nouvelle structure d'administration, M.Scala suggère de limiter la durée des fonctions de président et de membre du comité exécutif de la FIFA à trois mandats d'une durée totale maximale de 12 ans. Sachant que Sepp Blatter occupe son poste depuis 17 ans.

Dossier:
Scandale de corruption à la FIFA (32)

Lire aussi:

FIFA: rien n’atteste de fraudes dans l’attribution du Mondial 2018
Blatter est dans le viseur du FBI
Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Tags:
football, FIFA, Domenico Scala, Joseph Blatter
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik