Ecoutez Radio Sputnik
    Militaire ukrainien

    Les Etats-Unis valident 300 millions de dollars d'aide militaire à l'Ukraine

    © AP Photo/ Vadim Ghirda
    Lu dans la presse
    URL courte
    Nezavissimaïa gazeta
    Livraison d'armes à l'Ukraine (65)
    131414125

    Kiev espère que les États-Unis livreront des armes létales à l'armée ukrainienne, après que le congrès américain a approuvé le budget national pour la défense.

    Le chef du Pentagone Ashton Carter, en coordination avec le secrétaire d'État américain John Kerry, a désormais le droit d'utiliser 300 millions de dollars pour apporter à l'Ukraine la "contribution nécessaire dans le domaine de la sécurité et des renseignements". Tout dépend maintenant du président américain Barack Obama.

    L'ambassadeur d'Ukraine aux USA Valeri Tchaly a confirmé que le congrès s'était prononcé en faveur des livraisons d'armes létales. "Nous parlons d'armes qui pourraient être utilisées si l'offensive russe en Ukraine se poursuivait", a-t-il expliqué.

    Selon les journalistes ukrainiens qui travaillent à Washington, la liste des fournitures pourrait inclure certaines armes antichars, des mortiers, des lance-roquettes, des armes d'infanterie, ainsi que des munitions. De plus, une partie de la somme prévue doit servir à former les militaires ukrainiens.

    Les militaires ukrainiens sont convaincus que la question des livraisons se réglera tôt ou tard en faveur de l'Ukraine. En privé, ils reconnaissent que le retrait des chars et de l'artillerie de la ligne de démarcation dans le Donbass ne signifie pas encore la fin de la guerre. Et ils considèrent l'organisation d'élections locales selon la législation ukrainienne comme une manœuvre politique qui pourrait conduire à une nouvelle escalade.

    Un lance-missiles antichar américain Javelin
    © Photo. US Marine Corps / Cpl. Ismael E.Ortega
    Les événements de mercredi — rapportés seulement le lendemain — témoignent que le retrait des armements et les négociations sur une nouvelle date pour les élections locales n'ont pas changé la situation. Le cessez-le-feu total, qui avait duré une semaine, a été enfreint par une attaque contre des militaires et des constructeurs ukrainiens qui érigeaient des fortifications entre les villages de Troïskoe et de Kalinovoe au nord-ouest de la région de Lougansk, à deux pas de la frontière avec la Russie. L'état-major de l'opération antiterroriste a annoncé que l'attaque avait été perpétrée par un missile antichar guidé et que quatre personnes avaient été blessées. Les observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont constaté l'infraction des accords par les forces de la république autoproclamée de Lougansk. Dans le même temps, ils ont souligné la violation du cessez-le-feu à Donetsk. Les habitants de la ville ont rapporté plusieurs explosions, que les observateurs ont analysées comme des tirs d'artillerie ou de mortier contre un drone.

    La partie ukrainienne a déclaré qu'elle n'avait pas riposté et que malgré les incidents, elle continuerait de retirer l'artillerie de la ligne de démarcation. Kiev a exigé hier de réunir d'urgence le groupe de contact de Minsk, dont la prochaine réunion était fixée au 20 octobre.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Dossier:
    Livraison d'armes à l'Ukraine (65)

    Lire aussi:

    Responsable ukrainien: l'UE livre des armes à Kiev
    Autriche: des militaires US se rendant en Ukraine arrêtés pour trafic d’armes
    Ukraine: un entrepôt d'armes américaines découvert à Lougansk
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik