Lu dans la presse
URL courte
Par
G20 de Hangzhou (20)
2261
S'abonner

La Chine préside pour la première fois le G20, qui se déroulera début septembre à Hangzhou, capitale de la province chinoise du Zhejiang.

Bien qu'il reste plus de deux mois avant ce rendez-vous, ce G20 fait déjà beaucoup parler de lui. Pour apporter du poids au sommet, la Chine a associé étroitement son agenda à la situation de l'économie mondiale.

Le choix du lieu pour le déroulement du sommet n'est pas dû au hasard. La plupart des chefs d'Etat ont déjà visité Pékin et Shanghai.

Le thème principal annoncé par Pékin est la sortie de la crise mondiale en vue de "construire une économie mondiale innovante, revigorée, interconnectée et inclusive".

D'autant que 2016 marque la première année de réalisation de l'agenda de l'Onu en termes de développement durable d'ici 2030. La Chine estime que si les plus grandes économies du G20 arrivaient à faire les premiers pas vers la mise en œuvre de ce programme, ils deviendraient un exemple pour le reste du monde. Ils doivent prendre des mesures efficaces dans les domaines qui intéressent le plus les pays émergents — les investissements dans l'infrastructure, l'industrialisation, l'énergie, la sécurité alimentaire et, bien sûr, le développement innovant.

On s'attend également à ce que soit présenté le concept chinois de développement novateur qui servira de modèle à de nombreux pays. Après tout, Pékin est déjà en tête du classement mondial en termes d'emplois dans le domaine scientifique et technique.

Bref, la Chine a entrepris la mutation des traditionnelles réunions du G20: elle entend en faire un mécanisme efficace de régulation économique mondiale. D'après les médias, Pékin présentera une feuille de route pour faire sortir l'économie mondiale de la crise.

En revanche, la Chine ne veut pas évoquer à Hangzhou des problèmes qui ne concerneraient pas l'économie globale. "Si certains pays voulaient évoquer des questions n'ayant rien à voir avec l'économie mondiale et susceptibles de provoquer une discorde, ils ne recevront pas un grand soutien des membres du G20", a mis en garde le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi. Entendez par là: toute déclaration concernant les "prétentions" territoriales en mer de Chine méridionale et orientale s'attirera les foudres de Pékin.

La cérémonie d'ouverture du sommet aura lieu le 4 septembre. De plus, le plus important forum d'affaires de toute l'histoire du G20 sera organisé dans le cadre du sommet, avec l'intervention du président chinois Xi Jinping. Il tiendra également la conférence de presse finale le 5 septembre.

Dossier:
G20 de Hangzhou (20)

Lire aussi:

Les USA, pays le plus corrompu du G20
G20: Moscou met en garde contre les conséquences de la baisse du pétrole
Le sommet du G20. Regard de l’extérieur
G20: le sommet s'est terminé par des banalités (journal)
Tags:
économie mondiale, G20, Pékin, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook