Ecoutez Radio Sputnik
    Situation à Deir ez-Zor

    L'armée syrienne s'approche du dernier bastion de Daech

    © Sputnik. Mikhail Voskresensky
    Lu dans la presse
    URL courte
    Izvestia
    Traduction de la presse russe (juillet 2017) (61)
    43910

    Comme l'ont rapporté les sources militaires, les forces gouvernementales syriennes sont entrées dans la province de Deir ez-Zor par le nord-ouest et se trouvent à environ 50 km du centre administratif éponyme.

    Cette information a été confirmée par les sources du parlement syrien. Ce qui signifie que bientôt sera lancé l'assaut contre le dernier bastion de l'Etat islamique (organisation terroriste interdite en Russie). Sachant que d'après les experts militaires, l'opération ne devrait pas prendre trop de temps. Des unités de l'armée syrienne sont encerclées depuis plusieurs années par les djihadistes. Désormais, ces troupes seront débloquées et pourront offrir un soutien pour porter une frappe décisive contre Daech.

    «A l'heure actuelle, les forces gouvernementales se trouvent à 50-60 km du centre administratif de Deir ez-Zor», a indiqué une source.

    Comme l'a expliqué le député syrien du parti au pouvoir Baas Alan Bakr, une attention particulière est accordée par Damas à l'opération de déblocage de Deir ez-Zor.

    «Actuellement, cet axe a une importance primordiale. Des unités syriennes y sont bloquées depuis plusieurs années, et il faut les aider au plus vite, a noté Alan Bakr. Dans l'ensemble, on peut constater que la libération imminente de la ville tirera un trait sur le projet appelé Daech».

    Jusqu'à récemment les terroristes disposaient de trois bastions en Syrie et en Irak: Mossoul, Raqqa et Deir ez-Zor. Le 10 juillet les autorités de Bagdad ont annoncé la libération du premier. Le second est attaqué avec le soutien de la coalition américaine par les Forces démocratiques syriennes composées essentiellement des unités kurdes. Selon les dernières informations, elles ont réussi à rétablir le contrôle de 50% de la ville. Il reste donc Deir ez-Zor.

    D'après les sources militaro-diplomatiques, la question de libération de cette ville est à l'ordre du jour depuis des mois. C'est dans cette direction que le commandement russe suggérait de poursuivre l'offensive après la première libération de Palmyre en mars 2016. Cependant, les autorités de Damas n'étaient pas de cet avis et ont décidé de libérer Alep, ce qui a été fait fin 2016.

    Par ailleurs, des unités syriennes restent encerclées à Deir ez-Zor. Les djihadistes de l'EI ont réussi à prendre cette ville en 2014 et à la couper du monde extérieur. Mais ils n'ont pas réussi à évincer les troupes gouvernementales de plusieurs quartiers, ainsi que de la base aérienne située à proximité. Depuis, les terroristes ont entrepris plusieurs tentatives d'établir le contrôle total de Deir ez-Zor, mais toutes ont échoué. Les forces gouvernementales assiégées sont soutenues grâce aux approvisionnements aériens d'armements, de munitions et de nourriture. Une grande partie des chargements est livrée dans la ville par l'aviation russe.

    «Il est évident d'ores et déjà que le projet Etat islamique a échoué, a déclaré Oleg Glazounov, expert de l'Association de politologues militaires, maître de conférences de politologie et de sociologie à l'Université russe d'économie Plekhanov. L'armée syrienne progresse dans la province de Deir ez-Zor et s'approche de la frontière irakienne. Les terroristes sont progressivement éliminés. C'est pourquoi Daech a commencé à évacuer ses plus forts combattants en dehors de la région, par exemple, dans les pays de l'Asie du Sud-Est.»

    D'après l'expert, les terroristes essayeront de réanimer le projet de leur propre Etat. Mais cela aura lieu ailleurs qu'au Moyen-Orient.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juillet 2017) (61)

    Lire aussi:

    Derniers bastions de Daech: la guerre en Syrie touche à sa fin
    Les habitants de Deir ez-Zor fêtent la 3e grande victoire de l’armée en une semaine
    L’armée syrienne repousse les assauts de Daech à Deir ez-Zor
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik