Ecoutez Radio Sputnik
    Сuba

    «Attaques acoustiques» à Cuba: les détails que les USA omettent de mentionner

    © AP Photo / Ramon Espinosa
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    «Attaques acoustiques» à Cuba (6)
    22960
    S'abonner

    Le département d’État américain a révélé certains détails du scandale diplomatique qui a éclaté entre les USA et Cuba après que 16 diplomates se sont plaints de différents traumatismes suite à des attaques.

    Ces derniers auraient été victimes d'une «arme acoustique», mais on ignore dans quel but. Certains analystes américains pointent la Russie du doigt, mais il existe aussi des versions moins commodes pour Washington. Selon la revue en ligne Vzgliad.

    D'après la porte-parole du département d'État Heather Nauert, les raisons de l'incident ne sont pas connues mais certaines victimes présentent des traumatismes cérébraux et deux personnes ont subi des pertes auditives qui les empêchent de poursuivre leur travail. On compte également des personnes touchées au sein de la famille des diplomates, mais pas d'enfants. Washington prend le dossier «très au sérieux».

    Les principaux symptômes observés sont des nausées, des maux de tête et la perte de l'audition. Les «attaques» se produisaient généralement le nuit. Les victimes ont noté avoir entendu des bruits étranges faisant penser à un grincement de ferraille ou au bourdonnement d'un insecte. Certains (essentiellement les femmes) affirment avoir été exposés à une influence pendant le sommeil entre novembre 2016 et le printemps 2017.

    On affirme également que cinq diplomates canadiens et membres de leur famille ont subi des «attaques acoustiques» (terme utilisé par le secrétaire d'État américain Rex Tillerson).

    Les sources américaines affirment que Cuba a utilisé une «arme acoustique» contre le corps diplomatique.

    Il n'existe aucun motif tangible pour expliquer l'usage par les Cubains d'une violence aussi sophistiquée. Or sans motif — pas de crime.

    Les Américains, au contraire, ont devancé les autres pays en matière d'arme acoustique non létale: elle fonctionne en émettant un ultrason provoquant un état d'anxiété, de panique et des sensations de douleur.

    La plupart des experts pensent que ces procédés sont insensés et inutiles car leur effet ne correspond pas aux attentes. Mais la question principale, rappelons-le, est celle de l'objectif de tels actes. Il est possible de gâcher la vie au corps diplomatique américain par des méthodes bien plus simples sans chercher à être accusé de violer la Convention de Vienne avec un cynisme particulier.

    Il est évident qu'aucune enquête publique ne sera menée sur ces «attaques acoustiques». Mais les USA disposent déjà d'un prétexte — l'atteinte à la santé des citoyens américains — pour dégrader les relations avec Cuba.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    «Attaques acoustiques» à Cuba (6)

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Zemmour jugé en janvier pour des propos sur l'islam et l'immigration
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    Tags:
    armements, diplomates, Cuba, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik