Ecoutez Radio Sputnik
    Ce nouveau missile russe qui inquiète les Américains

    Ce nouveau missile russe qui inquiète les Américains

    © Photo. Public Domain / uploaded by Jno
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traduction de la presse russe (juin 2018) (61)
    221406
    S'abonner

    Les experts militaires américains sont inquiets: le bombardier supersonique russe Tu-22M3 sera doté du missile de croisière Kh-32 d'ici la fin de l'année, après quoi les sites militaires des pays de l'Otan se retrouveront menacés d'une frappe imparable.

    La «panique» autour du missile de croisière Kh-32 n'est pas infondée, considère l'auteur du quotidien Vzgliad.

    Par rapport à son prédécesseur le Kh-22, le nouveau missile de croisière air-sol Kh-32 est plus puissant et intelligent. Il a une portée de 1.000 km et sa vitesse avoisine les 5.400 km/h. En principe, il est hors d'atteinte pour la défense antiaérienne américaine.

    Des bombardiers lance-missiles Tu-22M3 lors d'un raid en Syrie
    © Photo. Ministry of Defence of the Russian Federation
    Le Kh-32 vole à une altitude de 40 km, soit 7 km au-dessus du rayon d'action d'un antimissile américain. De plus, il est deux fois plus rapide que la défense: 1.500 m/s contre 800 m/s. Son vol se déroule dans un intervalle de 3,5-4,6 Mach, soit 1100-1500 m/s. C'est plus rapide qu'une balle de mitrailleuse.

    Bien sûr, si besoin, le Kh-32 peut être muni d'un explosif et être tiré contre un porte-avions. Le rayon d'interception de l'aviation embarquée des USA avoisine 700 km autour du porte-avions. Mais un Tu-22M3 peut tranquillement tirer un Kh-32 à 800 km de distance.

    Les calculs détaillés sur la destruction de groupes ennemis existent déjà. Par exemple, un ou deux missiles Kh-32 peuvent détruire un croiseur de classe Ticonderoga ou un destroyer de classe Arleigh Burke. Par conséquent, un groupe naval de deux croiseurs ou destroyers lance-missiles peut être détruit par trois avions Tu-22M3 embarquant des missiles Kh-32.

    Une salve de 24 missiles Kh-32 contre un groupe aéronaval serait fatale pour le porte-avions et pour les navires de protection, et 72 missiles Kh-32 pourraient anéantir deux groupes aéroportés.

    Si des ogives nucléaires étaient installées, cela montrerait clairement qu'il ne s'agit pas d'atteindre de simples porte-avions mais d'un missile invulnérable capable de mener différentes guerres avec un préjudice calculé suivant l'ennemi.

    D'où la question: les USA ne dépensent-ils pas trop d'argent du contribuable pour des groupes aéronavals peu viables? Conclut le quotidien.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juin 2018) (61)
    Tags:
    porte-avions, Tu-22M3M, Kh-32 (missile air-surface), Kh-22 (missile air-surface), OTAN, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik