Ecoutez Radio Sputnik
    Bitcoin

    Le cours du Bitcoin est-il vraiment influencé par les événements mondiaux?

    © Sputnik . Alekseï Vitvitskiy
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traduction de la presse russe (août 2019) (54)
    0 26
    S'abonner

    Contestations à Hong Kong, guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, baisse du taux directeur de la Réserve fédérale américaine (Fed): il semblerait que le cours de la cryptomonnaie évolue en fonction des bouleversements dans l’économie mondiale, mais est-ce le cas en réalité?

    En 2019, l’état de l’économie mondiale laisse à désirer. Le yuan chinois a chuté au plus bas depuis 11 ans après que la guerre commerciale avec les États-Unis a franchi une nouvelle étape, alors que la Fed assouplit sa politique monétaire - ce qui influe de manière négative sur l'humeur des investisseurs. Parallèlement, la valeur des cryptomonnaies augmente et les hausses les plus spectaculaires du cours du Bitcoin coïncident souvent avec des événements négatifs survenus sur les marchés traditionnels, écrit le quotidien RBC.

    Bitcoin
    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    Valeri Petrov, vice-président de l’Association russe des cryptomonnaies et des chaînes de blocs, rappelle que le prix de la première cryptomonnaie était passé de 5.000 à 8.000 dollars immédiatement après l’annonce des sanctions américaines contre la Chine. Larry Cermak, analyste de The Block, a établi que le coût du Bitcoin et du Tether était moins élevé en Chine que sur les autres marchés pendant ces événements. Cela pourrait signifier que les Chinois ne considéraient pas ces actifs comme un moyen de se protéger contre les fluctuations traditionnelles de leur devise nationale, alors que les autres investisseurs, s’attendant à une croissance du cours de cette dernière, l’ont achetée, provoquant ainsi une hausse des prix.

    Dans le contexte de l’escalade du conflit commercial entre les États-Unis et la Chine, le Bitcoin a gardé un lien stable avec l’or et le yuan, ce qui avait également été influencé par la diminution du taux de la Fed, estime Vladislav Antonov, analyste d’Alpari. Et d’ajouter que la croissance de l’or et la chute du yuan s'étaient immédiatement arrêtées après la désescalade.     

    «Le Bitcoin mène encore une fois une vie indépendante. Il faut se rappeler que le cryptomarché est très peu régulé et n’a pas beaucoup de liquidités, qu'il dépend plutôt des gros manipulateurs, convaincus de leur impunité, et des organes régulateurs qui refusent depuis longtemps de donner le feu vert aux nouveaux acteurs du marché», explique Vladislav Antonov.

    Parmi les facteurs dirigeant les mouvements du marché, Valeri Petrov cite l’activité spéculative  des acteurs majeurs et les actions des régulateurs. Il souligne que le Bitcoin fait partie de l’économie moderne et ne peut donc pas être considéré comme un système absolument autonome, isolé des facteurs extérieurs.

    Anatoli Radtchenko, gérant d’United Traders, a déjà mentionné par le passé le renforcement du lien entre le Bitcoin et le yuan. L’aggravation ultérieure de la situation favorisera la hausse du cours de la cryptomonnaie, mais ce n’est pas le seul facteur car cette dernière est l’un des outils les plus volatils de la dernière décennie, estime-t-il.

    Il compare le marché des monnaies numériques aux actions américaines bon marché (penny stocks) et souligne qu’il est difficile d’évaluer justement la monnaie numérique sur la base d’une analyse fondamentale.

    «Les méthodes habituelles, qui se basent sur les évaluations des revenus et des pertes, du bénéfice et de la rentabilité, ne fonctionnent pas. Les actualités peuvent être si contradictoires et peu fiables que le marché s’agite sans cesse entre FUD et FOMO. Il est prématuré de se laisser guider par ces facteurs. Dans tous les cas, je considère le Bitcoin comme une valeur, ce qui suffit de mon point de vue pour y maintenir une partie de mes investissements», explique Anatoli Radtchenko.

    Le monde financier réinvente son attitude envers les cryptomonnaies, qui sont considérées comme un rival dans les transactions et les petits investissements, explique Andrei Khokhrine, directeur général d’Ivolga Kapital. Selon lui, les acteurs institutionnels et les régulateurs s’intéressent déjà à ce nouveau type d'actifs.

    Outre les facteurs globaux et les changements majeurs du système financier, le cours de l’argent numérique est souvent affecté par des événements locaux. Ainsi, au cours des contestations massives à Hong Kong, le prix du Bitcoin sur le marché local était 300 dollars plus important que l’indice global. On a constaté une situation similaire en Argentine: la défaite du président sortant aux primaires a provoqué une chute du cours de la devise nationale et des obligations, alors que le prix de la première monnaie numérique a augmenté de près de 1.000 dollars. Dans tous les cas, ces sursauts locaux sont souvent de courte durée et n’influent pas sur le cours de la cryptomonnaie à l’extérieur du pays.

    Au fur et à mesure du développement du marché, le Bitcoin établit des liens avec de plus en plus de devises nationales. Ainsi, il a reçu pour la première fois en 2019 le statut controversé d’actif fiable. Si le BTC était moins volatil et devenait un moyen reconnu de conserver la valeur, il pourrait même dépasser l’or. Dans tous les cas, l’accès plus facile, l’émission limitée, les transferts et le stockage pratiques, parmi d’autres facteurs, rendent cet actif unique et intéressant.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (août 2019) (54)
    Tags:
    économie, cryptomonnaie, bitcoin
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik