Ecoutez Radio Sputnik
    Les élections municipales et régionales en Russie, le 8 septembre 2019

    Facebook et Google ont «délibérément tenté d’influer sur les résultats des élections» en Russie

    © Sputnik . Kirill Kallinikov
    Russie
    URL courte
    11347
    S'abonner

    La propagation par Google et Facebook d’une publicité politique le 8 septembre, le jour de la tenue des élections municipales et régionales en Russie, ce qui est interdit par la loi russe, était une tentative d’influer sur leurs résultats, a annoncé le chef du Service fédéral russe de supervision des communications Roskomnadzor.

    Google et Facebook, qui ont propagé le 8 septembre une publicité politique, ce qui est interdit en Russie en raison de la tenue des élections municipales et régionales, ont essayé d’avoir un impact dessus, a déclaré le chef de Roskomnadzor, Alexandre Zharov, devant les journalistes.

    «Il y a un an, à la veille des élections de 2018, nous avons parlé en détail avec Google et Facebook de la nécessité de respecter la loi russe, qui indique clairement que, à la veille des élections, le jour de silence, la publicité politique est interdite», a-t-il rappelé.

    «Le jour des élections, si vous regardiez les résultats de recherche et compariez les résultats de recherche du moteur de recherche Yandex et du moteur de recherche Google pour la même demande "élection 2019", "pour qui dois-je voter", etc, les résultats étaient complètement différents. C’est pourquoi nous estimons que Google et Facebook ont délibérément tenté d’influer sur les résultats des élections qui ont eu lieu le 8 septembre», a ajouté Alexandre Zharov.

    Ingérence dans les affaires intérieures du pays

    Le 8 septembre, Roskomnadzor a accusé Google, Facebook et YouTube d’avoir propagé une publicité politique, chose interdite en Russie ce jour-là en raison de la tenue des élections municipales et régionales. Roskomnadzor considère ce fait comme une ingérence dans les affaires intérieures du pays.

    Le service a en outre qualifié ces actions d’«inadmissibles» et promis de transmettre les données sur ces infractions à une commission parlementaire spéciale qui sera en charge de l’enquête.

    Tags:
    Facebook, Google, élections, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik