Ecoutez Radio Sputnik
    L’acteur Oustinov participant à son audience par vidéoconférence depuis un centre de détention provisoire

    Condamné pour violences contre un policier, l’acteur Oustinov est libéré sous caution

    © Sputnik . Vitali Timkiv
    Russie
    URL courte
    206
    S'abonner

    Le tribunal municipal de Moscou a libéré sous caution, vendredi 20 septembre, l'acteur Pavel Oustinov, condamné à 3 ans et demi de prison pour avoir luxé l'épaule d’un policier lors d’une manifestation.

    Suite au mouvement de soutien de la société civile et à la mobilisation de la commissaire russe pour les droits de l'Homme, le tribunal de Moscou a libéré sous caution l’acteur Pavel Oustinov, précédemment reconnu coupable d’avoir agressé un agent anti-émeute lors d’un rassemblement non autorisé le 3 août à Moscou.

    Le parquet russe a demandé la libération de l’acteur suite à une mobilisation en sa faveur à laquelle se sont jointes plusieurs personnalités.

    «Le tribunal a accepté la demande du parquet et modifié le jugement d’Oustinov en libération sous caution. Les circonstances qui ont servi de base au choix du jugement sous forme de détention ont été modifiées», a annoncé le juge, soulignant que le verdict avait été annoncé.

    Cette audience est intervenue avant l’examen de l'appel de la condamnation, qui est prévu pour le 23 septembre. La mise en liberté sous caution est donc provisoire, elle durera jusqu'à l'examen de son appel. L'acteur sera libéré ce 20 septembre du centre de détention jusqu'à ce moment, a précisé le tribunal.

    L’acteur a participé à l’audience par vidéoconférence depuis un centre de détention provisoire.

    Sa condamnation

    Lundi 16 septembre, la justice moscovite a condamné à trois ans et demi de colonie pénitentiaire Pavel Oustinov, jugé pour avoir agressé un policier anti-émeute lors d’une action de protestation non autorisée ayant eu lieu le 3 août dans le centre de Moscou.

    Selon les données de l’affaire, Oustinov, qui «violait l’ordre public et est un membre actif des troubles de masse», a été interpellé par un sergent des forces anti-émeutes (OMON). Le manifestant ayant résisté, l’agent s’est luxé l'épaule. L’accusé a plaidé non coupable.

    Émoi au sein de la société civile

    Un mouvement de solidarité en faveur de l’acteur s’est organisé après sa condamnation, plusieurs personnalités russes prenant de plus sa défense.

    Tags:
    condamnation
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik