Russie
URL courte
121276
S'abonner

Un système de défense côtière Bastion de la Flotte du Pacifique a procédé à son premier tir d’un missile antinavire supersonique Oniks depuis la Tchoukotka, selon la Défense russe.

La Flotte russe du Pacifique a effectué son premier tir d’un missile antinavire supersonique Oniks, a annoncé le ministère russe de la Défense.

Le missile a été tiré par un système de défense côtière Bastion et a détruit un navire-cible en mer des Tchouktches, à une distance de plus de 200 kilomètres.

La vidéo a été publiée par le ministère de la Défense sur son compte YouTube. 

Le ministère a précisé que le tir avait été effectué depuis une position qui n’avait pas été aménagée spécialement pour imiter une situation de combat. Le matériel et les militaires ont été transportés sur les lieux par un navire de débarquement de la Flotte du Pacifique, après quoi ils ont accompli une marche à l’intérieur de la péninsule.

Une dizaine de navires de guerre et des avions de l’aviation navale étaient présents sur les lieux pour assurer la sécurité.

Les systèmes de défense côtière Bastion sont conçus pour couvrir une zone de 600 km. Ils sont capables de détruire des navires de surface de tout type et de toute classe, surmontant les moyens de défense électronique et un feu intense. Une unité comprend jusqu'à 36 missiles Oniks. 

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en France chute de plus de moitié en une journée
«Collabos!»: la présidente de l’UNEF huée à Paris lors de l’hommage à Samuel Paty - vidéo
Scènes surréalistes de collégiens condamnant le comportement du professeur décapité devant leur école de Conflans
Quatre collégiens placés en garde à vue dans le cadre de l'attentat de Conflans
Tags:
P-800 Oniks, K-300P Bastion-P, Flotte russe du Pacifique, Tchoukotka
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook