Russie
URL courte
4113
S'abonner

Une commission d’enquête a été créée pour déterminer les causes de l’incendie à bord du porte-avions russe Amiral Kouznetsov, qui a fait deux morts et une dizaine de blessés. Le feu qui a fait rage toute la nuit a été éteint le lendemain de son déclenchement.

L'incendie qui s'est déclaré jeudi 12 décembre à bord du porte-avions russe Amiral Kouznetsov a été éteint vendredi matin après une nuit de combat contre les flammes, a annoncé le président des chantiers navals russes (OSK), Alexeï Rakhmanov.

Selon un dernier bilan, deux militaires ont été tués. Le premier est mort pendant l'extinction du feu, le corps de l'autre, initialement porté disparu a été retrouvé ce jeudi dans une cale. Au moins dix personnes ont par ailleurs été blessées, certains médias russes évoquant jusqu’à 14 blessés, dont certains graves.

Des travaux de soudure à l’origine du drame?

Une enquête pénale a été ouverte pour possibles infractions aux normes de sécurité lors des travaux. L’Amiral Kouznetsov subissait des travaux de réparation et de maintenance depuis 2017, prévus à l'origine pour durer jusqu'en 2021.

Selon les premières informations annoncées par le Comité d’enquête, le feu a démarré alors que des opérations de soudure étaient en cours.

Une commission interdisciplinaire, comprenant des représentants des chantiers navals a été mise en place pour enquêter sur les origines de l’incendie.

Travaux de réparations

L'Amiral Kouznetsov est le seul porte-avions dont dispose la Flotte russe. Mis en service en 1990, il a notamment été déployé ces dernières années en Méditerranée dans le cadre de l’opération russe en Syrie. Il est actuellement à quai à Mourmansk, port d'attache des bâtiments de la flotte du Nord, pour des travaux de réparation. Le bâtiment a été endommagé en 2018 lorsque le dock flottant auquel il était amarré a coulé et une grue de plisseurs tonnes est tombée sur le pont.

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Déplacement de Macron à Versailles: des manifestants repoussés par les forces de l’ordre - vidéos
«J’ai le sida, tu vas crever»: avant d’être filmé au sol, ce manifestant aurait craché sur le policier qui l’a frappé
Tags:
réparations, Mourmansk, incendie, porte-avions, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik