Russie
URL courte
Par
9593
S'abonner

Les essais cliniques du deuxième vaccin russe contre le Covid-19, baptisé EpiVacCorona et développé par le Centre national de recherche en virologie et biotechnologie Vektor, se sont achevés, a annoncé Rospotrebnadzor.

Dans un entretien accordé à la chaîne russe NTV le 30 septembre, la responsable du Service des droits des consommateurs et du bien-être humain Rospotrebnadzor, Anna Popova, a déclaré que les essais cliniques du vaccin conçu par le Centre national de recherche en virologie et biotechnologie Vektor avaient pris fin.

«Vektor a terminé les essais cliniques littéralement aujourd’hui.»

Plateformes différentes

Mme Popova a également indiqué que tous les vaccins russes sont développés sur la base de plateformes différentes.

«Ce qui est très bien, parce que ces vaccins avec des moyens d’influences sur l’organisme un peu différents» vont permettre de les produire sur des «sites technologiques complètement différents», a-t-elle dit.

Et d’ajouter:

«Nous ne serons pas limités dans la quantité que nous pouvons produire.»

Deuxième vaccin russe

Le Centre national russe de recherche en virologie et biotechnologie Vektor a lancé le 27 juillet les essais cliniques du vaccin contre le coronavirus EpiVacCorona. Au moins 300 volontaires âgés de 18 à 60 ans, dont 60 employés du centre, y ont participé. Le 17 septembre, Rospotrebnadzor a annoncé que la phase 1 des essais cliniques avait prouvé la parfaite sécurité du vaccin. Quant à son efficacité, elle sera testée sur 3.000 volontaires.

Le 22 septembre, Rospotrebnadzor a déclaré que l’enregistrement de ce vaccin serait achevé vers le 15 octobre.

Lire aussi:

Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Tags:
vaccination, vaccin, Covid-19, Russie, essais cliniques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook