Russie
URL courte
Par
10442
S'abonner

Le Service russe de protection des droits des consommateurs (Rospotrebnadzor) a annoncé à Sputnik avoir identifié au moins 15 composés ayant des propriétés antivirales prononcées, qui pourraient être utilisées pour développer des médicaments contre le Covid-19.

Les spécialistes du centre scientifique Vector, créateur du deuxième vaccin russe élaboré contre le Covid-19, ont découvert plus de 15 composés prometteurs qui pourraient servir de base à des médicaments contre le Covid-19, a annoncé ce mercredi 11 novembre à Sputnik le Service fédéral de protection des droits des consommateurs et du bien-être humain (Rospotrebnadzor).

«À ce jour, nous avons évalué les propriétés antivirales de plus de 500 candidats thérapeutiques. Les travaux se déroulent en plusieurs étapes, comprenant des expériences in vitro (sur cellules en culture) et in vivo (sur des animaux de laboratoire). Nous avons trouvé plus de 15 composés possédant des propriétés antivirales prononcées qui peuvent être utilisés pour créer des médicaments contre le Covid-19», a indiqué Rospotrebnadzor.

Le centre Vector examine l’efficacité des médicaments antiviraux déjà homologués en Russie, ainsi que de nouveaux composés afin d'évaluer les perspectives de leur utilisation pour le traitement du Covid-19, explique le service.

Centre scientifique Vector

Le Centre national de recherche en virologie et biotechnologie Vector de Novossibirsk est à l’origine du deuxième vaccin anti-Covid homologué en Russie, EpiVacCorona, dont la production a été lancée fin octobre.

Les tests post-homologation d’EpiVacCorona se poursuivront avec la participation de 40.000 volontaires, dont des personnes de plus de 60 ans et souffrant de maladies chroniques.

Le premier vaccin russe élaboré contre le Covid-19 est le Spoutnik V, développé par le Centre de microbiologie et d’épidémiologie Gamaleïa et homologué en août.

Lire aussi:

La manifestation contre la loi Sécurité globale se poursuit place de la République, à Paris
Une «méga-catastrophe» menace les États-Unis, selon des experts
Véhicules embrasés, heurts et gaz: Paris se mobilise de nouveau contre la loi Sécurité globale – images
Tags:
médicaments, Covid-19, Rospotrebnadzor, Russie, Centre russe de recherche en virologie et biotechnologie Vektor
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook