Russie
URL courte
Par
171169
S'abonner

La Crimée est bien protégée par des systèmes antimissiles dernier cri capables de neutraliser toute «surprise» provenant des lance-roquettes multiples américains en plus de déclencher des représailles foudroyantes, selon le vice-président de la Chambre civile de Crimée.

Les systèmes antimissiles protégeant la Crimée sont à même de neutraliser les attaques et de porter une frappe de représailles destructrice, affirme le vice-président de la Chambre civile de Crimée Alexandre Formantchouk.

«Le territoire de la péninsule de Crimée est aujourd'hui protégé de manière fiable par des systèmes antimissiles dernier cri. Même à courte distance, ils sont capables non seulement de neutraliser une menace de façon efficace, mais aussi de porter un coup foudroyant en représailles si tel en était le besoin. Se trompe celui qui pense que la Russie laissera de tels faits sans attention et qu’elle ne sera pas prête à contrer ces menaces», a-t-il déclaré à Sputnik.

Il a ajouté qu'un tel comportement n'avait pas été une surprise.

«Ces derniers temps, les provocations contre la Crimée se sont multipliées. À notre grand regret, nous sommes témoins d'une aggravation des relations internationales et de la situation dans le monde. Le sujet de la Crimée est un bon prétexte pour de telles provocations», a-t-il signalé.

«Surprise» pour les forces russes

Le magazine Forbes avait précédemment annoncé que jeudi dernier l'armée américaine avait transféré deux lance-roquettes multiples de longue portée HIMARS qui avaient effectué quelques tirs sur la mer Noire en direction de la Crimée. Ensuite ils avaient été renvoyés à leur base en Allemagne. L'opération n'avait duré que quelques heures.

Selon Forbes, c'était une «surprise» pour les troupes russes de Crimée.

Lire aussi:

Après plus de 13.000 nouvelles contaminations enregistrées la veille, une nette décrue en France
La France prête à annuler 5 mds USD de dette du Soudan, annonce Macron
L’eau: l’arme secrète d’Erdogan contre la Syrie
Tags:
message, défense antimissile, Crimée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook