Russie
URL courte
Par
251432
S'abonner

La vitesse de Twitter est ralentie en Russie depuis le 10 mars car le réseau social a violé la législation en refusant de supprimer certains contenus, indique le régulateur russe des communications. En cas de non-conformité, son blocage est envisagé.

Depuis ce mercredi 10 mars, la vitesse du réseau social Twitter est ralentie sur 100% des appareils mobiles et 50% des appareils fixes à la suite d’une décision du régulateur russe des communications. Ce dernier reproche à Twitter de ne pas avoir supprimé certains contenus illégaux.

Le service fédéral fait état de plus de 3.000 publications illégales qui doivent encore être retirées de la plateforme, relatives à des appels au suicide de mineurs, à la pornographie infantile et à la consommation de drogues. Cette restriction vise ainsi à «protéger les citoyens russes» et à faire en sorte que le site se conforme à la loi russe, précise-t-il dans un communiqué en ligne.

Au cas où Twitter continuerait d’ignorer la loi, c’est-à-dire ne supprime pas le contenu concerné, le régulateur n’exclut pas son blocage. 

Ces restrictions resteront en vigueur jusqu’à ce que l’ensemble des publications interdites soient supprimées, a précisé le chef adjoint du service, Vadim Soubbotine, qui espère une position constructive de la part de l’entreprise.

Nombreuses requêtes

Les autorités rappellent également avoir effectué plus de 28.000 demandes de suppression de liens ou de publications. Début mars, elles avaient déjà averti Twitter qu’il s’exposait à une amende allant de 8.900 à 89.000 euros, et jusqu’à 20% de ses recettes annuelles en cas de récidive.

Une loi entrée en vigueur le 1er février en Russie contraint les réseaux sociaux à identifier et restreindre eux-mêmes les contenus interdits par la législation russe.

Lire aussi:

Il donne des coups de pied à une voiture de police de Sevran, son interpellation dégénère – vidéo
«Affaire Rafale»: le scandale de trop pour le Parquet national financier?
Un avion de reconnaissance US intercepté sur fond de regain des tensions entre Washington et Moscou – vidéo
Tags:
blocage, loi, restrictions, Roskomnadzor, Russie, Twitter
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook