Russie
URL courte
Par
1171
S'abonner

Alors que la plupart des vaccins contre le Covid-19 prévoient l’inoculation de deux composantes, le vaccin russe Spoutnik Light est unidose et des anticorps 21 jours après son administration.

Les anticorps font leur apparition 21 jours après l’administration du vaccin Spoutnik Light, a déclaré Anna Popova, directrice de l’agence sanitaire de Russie (Rospotrebnadzor).

«Nous avons un nouveau vaccin, Spoutnik Light, qui est unidose. Son schéma d’emploi est un peu différent. Il faut l’inoculer et 21 jours plus tard, selon le fabricant, il y a des anticorps», expose-t-elle à la chaîne de télévision Rossiya 24.

Elle fait remarquer dans ce contexte que pour les autres vaccins, la personne qui les reçoit n’est pas protégée pendant 42 jours après la première dose, ce qui signifie qu’il faut prendre soin de sa santé. Par exemple, pour le Spoutnik V, la seconde dose est administrée trois semaines après la première.

Quatre vaccins

Le premier vaccin contre le Covid-19, le Spoutnik V mis au point par le Centre Gamaleïa, a été enregistré en Russie en août 2020. Il a été suivi de l’EpiVacCorona du Centre Vector, et du CoviVac du Centre Tchoumakov. Le quatrième vaccin russe, Spoutnik Light, a été enregistré début mai.

Le vaccin était au début destiné à l'exportation pour servir de solution temporaire aux pays qui traversaient un pic d’épidémie.

Jeunes et étrangers

Le vaccin Spoutnik Light sera notamment utilisé pour la jeunesse, avait précédemment fait savoir le vice-ministre russe de la Santé, Oleg Gridnev.

«Ce vaccin est destiné aux jeunes, principalement aux étudiants», a-t-il indiqué.

Le ministre de la Santé, Mikhaïl Mourachko, avait pour sa part déclaré que le vaccin serait administré aux étrangers travaillant en Russie. Une consigne en ce sens avait été donnée par Vladimir Poutine le 4 juin au Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Tags:
Spoutnik Light, vaccin anti-Covid, vaccination, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook