Santé
URL courte
1170
S'abonner

L’expérience a pour but de stimuler la production de la cellule iNKT, une puissante cellule immunitaire capable de combattre plusieurs types de cancer. Les premiers résultats observés sur des souris sont prometteurs.

Les résultats d’une expérience ont été publiés le 5 septembre dernier par une équipe de chercheurs de l’université de Californie à Los Angeles. Ceux-ci ont fait état d’une thérapie expérimentale visant à multiplier la quantité d’une puissante cellule immunitaire, surnommée iNKT (invariant natural killer T). Ce type de cellule est déjà présent dans le corps humain, mais en très petite quantité. Une fois en nombre suffisant, elle est capable de lutter contre plusieurs formes de cancer.

L’expérience a été menée sur des souris. Les chercheurs ont d’abord prélevé des cellules souches sur leur moelle osseuse pour recréer cette cellule. Ils ont alors transféré ces cellules iNKT aux souris, ainsi que plusieurs myélomes (une forme de cancer du sang) et un mélanome (un cancer de la peau). L’équipe a observé que les rongeurs se sont mis à produire des cellules iNKT d’eux-mêmes. Les cellules ont supprimé de manière efficace les myélomes et ont interrompu le développement du mélanome.

«Ce qui est vraiment prometteur, c’est qu’il suffit que ce traitement soit injecté une seule fois pour stimuler la production de cellules iNKT, qui une fois en nombre suffisant pour combattre le cancer, le font pour toute la durée de vie de l’animal», explique Lili Yang, une des auteurs de la publication, dont les propos sont rapportés sur le site Medical News Today.

Bien que ce traitement ne soit encore qu’au stade préclinique et qu’on ne sache pas l’effet qu’il aura sur des humains, les chercheurs estiment que ce principe est prometteur. La médecine est déjà capable d’insérer des cellules souches dans la moelle osseuse humaine.

Lire aussi:

Le basketteur Kobe Bryant parmi les victimes d'un crash d'hélicoptère aux États-Unis - vidéos
Un chien intrépide attrape un serpent pour le projeter à travers un pré – vidéo
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
La science admet la possibilité «d’attraper» le cancer
Tags:
Université de Californie, Los Angeles, thérapie, cellules, cellules souches, cancer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik