Santé
URL courte
2202
S'abonner

Le vieillissement humain serait capable d’entraver le développement du cancer, affirment les auteurs d’une nouvelle étude qui remettent en cause «la vision traditionnelle sur la relation entre le cancer et le vieillissement».

Selon une nouvelle étude publiée dans Aging Cell, le vieillissement humain serait capable dans certains cas d’entraver le développement du cancer.

Des chercheurs de l’université de Liverpool ont comparé les changements qui s’opèrent dans l’organisme avec l’âge et les changements génétiques lors du développement d’un cancer.

«Notre travail remet en cause la vision traditionnelle sur la relation entre le cancer et le vieillissement et laisse penser que les processus de vieillissement pourraient entraver le développement du cancer», a déclaré l’un des chercheurs, Joao Pedro De Magalhaes.

Des études supplémentaires indispensables

Les scientifiques en sont venus à la conclusion que, dans la plupart des tissus examinés, le vieillissement et l’expression des gènes du cancer «évoluent» dans la direction opposée et, dans un certain sens, se neutralisent.

«Alors que les mutations s'accumulent avec l'âge et sont le principal moteur du cancer, le vieillissement des tissus peut entraver la prolifération cellulaire et par conséquent le cancer», a-t-il expliqué.

Il a toutefois ajouté que des études supplémentaires étaient nécessaires dans ce domaine.

Lire aussi:

La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
«Auteurs intellectuels» de l’attentat de Conflans: qui sont-ils?
Tariq Ramadan mis en examen pour viols sur une cinquième femme
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Tags:
changements, gènes, évolution, Liverpool, chercheurs, étude, neutralisation, vieillissement, cancer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook