Santé
URL courte
3215
S'abonner

Pour combattre les préjugés, des médecins néo-zélandais ont ouvert une banque de sperme dont les donneurs peuvent être porteurs du VIH. Il s’agit du premier établissement de ce genre dans le monde, écrit le site Stuff.

La Nouvelle-Zélande est le premier pays au monde à avoir créer une banque de sperme ouverte aux donneurs séropositifs. Par cette mesure, des médecins locaux veulent diminuer la stigmatisation envers les personnes porteuses du virus qui était auparavant synonyme de stérilité.

Les premiers donneurs de la banque Sperm Positiv sont trois hommes néo-zélandais vivant avec le VIH mais dont la charge virale est indétectable. Cela signifie que le contenu du virus dans leur sang a été diminué grâce au traitement à un point tel qu'il ne peut être détecté par des méthodes standard. Une personne dans ce cas ne peut transmettre le VIH, ni au cours d’une grossesse, ni lors de rapports sexuels non protégés.

L’un des trois donneurs, Rule-Neal, explique au site Stuff qu'il a eu du mal à accepter son diagnostic, qui lui a été annoncé à l'âge de 26 ans. Il se rappelle avoir été victime de stigmatisation liée à sa séropositivité, ce qui l’a même amené à quitter son emploi, en raison d’intimidations.

Aujourd’hui, il a une femme, deux enfants et trois petits-enfants. Il se considère comme un homme sain et veut donner de l’espoir aux autres.

«Cela signifie que si je choisis d'avoir plus d'enfants ou si quelqu'un veut avoir des enfants, j'ai maintenant l'occasion de leur offrir un cadeau qui leur donnera un enfant. Je pense que cela aide à éliminer la stigmatisation et la discrimination liées au VIH. Ce n'est pas parce que vous êtes séropositif que cela met fin à tout», a-t-il indiqué

Le porte-parole de la banque en question, Mark Fisher, souligne que le but est d’offrir aux personnes séropositives le moyen de «donner la vie et de prolonger leur lignée» et de réduire ainsi la stigmatisation liée au virus.

«Toute ces peurs sont toujours là et remontent aux années 1980, quand les gens avaient peur de soumettre leurs enfants ou leur partenaire au risque de contracter le VIH», a-t-il déclaré.

De ce point de vue, souligne M.Fisher la banque de sperme pourrait avoir un impact significatif sur la façon dont les gens perçoivent le virus.

Lire aussi:

L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Tags:
sperme, Nouvelle-Zélande, VIH
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook