Santé
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
21222
S'abonner

Les porteurs du coronavirus chinois pourraient transmettre l’infection même avant qu’ils apprennent qu’ils sont malades, selon le ministre de la Commission nationale chinoise de la Santé, Ma Xiaowei.

Le coronavirus 2019-nCoV, qui a provoqué une épidémie de pneumonie virale en Chine avant de se propager vers d’autres pays dont la France, serait contagieux même pendant la période d’incubation, a déclaré ce dimanche 26 janvier le ministre de la Commission nationale chinoise de la Santé, Ma Xiaowei.

«La période d’incubation du virus dure 10 jours en moyenne, la plus courte période était d’un jour et la plus longue de 14 jours», a indiqué M.Ma.

Selon lui, certaines personnes contaminées ne développent d’abord pas de fièvre et la plupart des patients sont atteints de formes légères du virus, il y a en outre des cas d’infection inapparente, sans symptômes cliniques.

Ces «sources d’infection qui se déplacent» empêchent de bien contrôler la propagation du coronavirus, a ajouté le ministre.

«Les observations permettent de dire que la maladie se transmet d'homme à homme principalement par mécanisme aéroporté, mais nos connaissances sur le nouveau type de coronavirus sont encore très limitées, nous n’avons pas encore découvert la source de l'infection et les mécanismes de propagation du pathogène et les mutations du virus sont encore peu clairs», a-t-il noté.

Propagation du coronavirus 2019-nCoV

Le premier cas du nouveau coronavirus 2019-nCoV a été recensé en décembre à Wuhan, une ville chinoise de 11 millions d’habitants.

Selon un dernier bilan, rien qu’en Chine, au moins 1.975 personnes ont attrapé le coronavirus et 56 d’entre elles sont décédées. En dehors de la Chine continentale, des cas ont été signalés en France, en Thaïlande, en Corée du Sud, à Hong Kong, à Macao, à Taïwan, au Japon, aux États-Unis, au Canada, au Vietnam, à Singapour, au Népal, en Australie et en Malaisie.

Le journal China Daily a rapporté ce dimanche 26 janvier que le Centre chinois pour la prévention et le contrôle des maladies avait commencé à créer un vaccin et à rechercher les médicaments contre la pneumonie provoquée par le virus 2019-nCoV.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

Diminution du nombre de personnes en soins intensifs en France, une première depuis le début de l'épidémie
Rivotril: «euthanasie hors-cadre» ou «ne pas laisser souffrir quelqu’un pleinement conscient»?
Macron préparerait déjà l’après-confinement, avec de grandes annonces en juillet
Tags:
Ma Xiaowei, virus, contamination, Chine, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook