Santé
URL courte
Propagation du coronavirus - avril 2020 (210)
15421
S'abonner

La consommation simultanée de la chloroquine ou l'hydroxychloroquine en combinaison avec la metformine a causé la mort des souris de laboratoire dans près de 40% des cas, ont conclu des chercheurs américains. Les risques pour les humains sont alors à examiner.

Une équipe de scientifiques américains ont découvert que l'utilisation de la chloroquine ou de l'hydroxychloroquine, un médicament prometteur contre le coronavirus, en combinaison avec la metformine entraînait la mort de 30 à 40% des souris de laboratoire, indique une étude publiée sur bioRxiv.

La metformine est largement utilisée dans le traitement du diabète de type 2, en particulier chez les personnes en surpoids et obèses.

La chloroquine et l'hydroxychloroquine sont principalement connues comme médicaments antipaludiques, mais sont également prescrites pour le traitement de certaines maladies auto-immunes, par exemple la polyarthrite rhumatoïde. Récemment, ces médicaments sont devenus prometteurs dans la lutte contre le Covid-19. De plus, la chloroquine et la metformine ont chacune un certain effet antitumoral.

Taux de mortalité

Les auteurs de cette étude menée à l’école de médecine de l'université Johns-Hopkins, à Baltimore, avaient initialement l'intention d'étudier chez la souris si une combinaison de chloroquine et de metformine pouvait être utilisée pour traiter le cancer. Or, dans la première expérience, ils ont constaté qu'un mélange de chloroquine (60 mg/kg) et de metformine (250 mg/kg) entraînait la mort de 40% des animaux.

Ensuite, les scientifiques ont testé la toxicité d'un mélange d'hydroxychloroquine (60 mg/kg) et de metformine (250 mg/kg) pour des souris avec une immunodéficience et des animaux avec une immunité normale. Dans cette expérience, 40 et 30% de ces souris respectivement sont mortes.

Changements dans les organes

Les souris mortes différaient peu en poids de celles en vie, mais l'analyse histologique a révélé un plus grand nombre d'autophagosomes dans leur cœur, foie et reins – des organites cellulaires contenant des fragments des cellules usés et en partie digérés.

Il a déjà été démontré qu'un mélange de chloroquine et de metformine pouvait provoquer une crise cardiaque et des dommages au système nerveux central chez le rat. Maintenant, les chercheurs ont prouvé sans équivoque que la combinaison de metformine et chloroquine ou hydroxychloroquine était toxique pour les souris.

Et pour les humains?

Bien que toxicité pour les rats et les souris ne signifie pas nécessairement toxicité pour les humains, les scientifiques pensent que les résultats doivent être pris en compte lors du test de l'efficacité de ces médicaments contre l'infection par le coronavirus de la maladie Covid-19 chez l'Homme.

Les auteurs demandent également une étude plus approfondie des effets secondaires de cette combinaison.

Dossier:
Propagation du coronavirus - avril 2020 (210)

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Tags:
chloroquine (chloroquinine), traitement, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook