Santé
URL courte
Études sur le coronavirus – avril 2020 (50)
8266
S'abonner

Le nouveau type de coronavirus se décline en réalité en trois différentes versions car il a muté au cours de sa propagation dans le monde, selon des chercheurs de Cambridge. Ils affirment que le coronavirus qui a frappé en Chine et celui qui en a fait de même aux États-Unis sont en fait deux types différents, apprend-on sur le site de l’université.

Des scientifiques de l’université britannique de Cambridge ont dévoilé que trois types de coronavirus se répandaient de par le monde, informe le site de l’établissement.

Après avoir analysé l'histoire génétique du virus, les chercheurs en ont conclu qu'il avait muté pendant sa propagation.

Trois sous-types de coronavirus

La version du coronavirus qui a été transmis aux humains est la plus répandue en Australie et aux États-Unis. Les scientifiques l'ont baptisée type A. Les scientifiques précisent qu’elle était également présente dans la ville de Wuhan qui est considérée comme berceau de l’épidémie. Toutefois, il ne s’agit pas de la version qui y dominait.

Plus tard, elle a muté en un type B, qui a provoqué une épidémie en Chine. Il est noté que celui-ci n’a pas beaucoup traversé les frontières. Les chercheurs présume qu’il y a deux explications à cela:  soit grâce aux mesures rapides instaurées à Wuhan, soit grâce à une immunorésistance des habitants d’autres régions.

Chez les Européens, le type C est plus fréquent, et c’est un dérivé du type B. Le type C a été identifié chez les patients en France, Italie, Suède et les autres pays européens. Les scientifiques tiennent à souligner que le coronavirus continue de muter.

Dossier:
Études sur le coronavirus – avril 2020 (50)

Lire aussi:

Un projet de loi de prolongation du pass sanitaire devrait être présenté le 13 octobre
En continu: plusieurs morts et blessés suite à une fusillade dans une université en Russie
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Pfizer et BioNtech annoncent les résultats positifs des essais du vaccin chez les enfants de 5 à 11 ans
Tags:
Covid-19, santé, décès
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook