Santé
URL courte
118620
S'abonner

Une bactérie qui se forme dans les intestins à cause de la viande rouge endommage les artères et augmente le risque de maladies cardiaques en vieillissant, affirme une étude publiée par l’American Heart Association. Un changement de régime alimentaire serait toutefois susceptible d’inverser ce processus.

Une étude publiée en juin dans la revue Hypertension de l’American Heart Association a mis en cause le risque que présente la consommation de viande rouge. En effet, lorsque celle-ci se trouve dans l’intestin, elle déclenche un processus qui peut s’avérer néfaste pour les artères et qui augmente le risque de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral.

Les chercheurs de l’université de Colorado Boulder ont observé que les bactéries actives dans l’intestin en mangeant de la viande rouge ou des œufs brouillés métabolisent les acides aminés L-carnitine et choline, lesquels créent un sous-produit métabolique appelé triméthylamine. Le foie convertit cette substance en triméthylamine-N-oxyde (TMAO), qui est ensuite envoyée dans le sang.

En analysant les données sur le sang et la fonction artérielle de 101 personnes âgées et 22 jeunes adultes, les scientifiques ont constaté que les niveaux de TMAO augmentaient considérablement avec l’âge. Les personnes avec un taux élevé de TMAO avaient une fonction artérielle nettement moins bonne et présentaient des signes plus importants de stress oxydatif ou de lésions tissulaires dans la paroi de leurs vaisseaux sanguins.

«Notre travail montre pour la première fois que non seulement ce composé altère directement la fonction des artères, mais qu'il peut également contribuer à expliquer les dommages causés au système cardiovasculaire qui surviennent naturellement avec l'âge», a déclaré Vienna Brunt, auteur de l’étude.

Leurs expériences sur des souris dont l’alimentation était basée sur des aliments riches en TMAO ont confirmé cette hypothèse. «Le simple fait d’en mettre dans leur régime les faisait ressembler à de vieilles souris», a commenté Mme Brunt, pour qui des souris de 12 mois (l’équivalent de 35 ans chez l’Homme) ressemblaient davantage à des souris de 27 mois (80 ans chez l’Homme) en quelques mois.

Une solution pour contrer cet effet

À l’inverse, les souris qui avaient ingurgité un composé appelé diméthylbutanol, présent dans l’huile d’olive, le vinaigre et le vin rouge, ont vu leur dysfonctionnement vasculaire s’inverser. Les chercheurs estiment que ce composé empêche la production de TMAO.

«Il faut toutefois noter que toute personne en produit, même les végétaliens», a souligné Mme Brunt, mais que la consommation de produits d’origine animale accélère l’apparition des conséquences néfastes.

«Plus vous mangez de viande rouge, plus vous nourrissez les bactéries qui produisent le TMAO», a-t-elle averti.

Pour Doug Seals, également auteur de l’étude, cette découverte est une percée importante afin de comprendre les raisons pour lesquelles les artères s’érodent avec l’âge, même chez les personnes saines. «Le vieillissement est le plus grand facteur de risque de maladies cardiovasculaires, principalement en raison du stress oxydatif subi par nos artères», a-t-il expliqué dans le communiqué publié par l’université.

L’équipe cherche désormais à explorer les composés qui pourraient bloquer la production de TMAO, et ainsi prévenir le déclin vasculaire lié à l’âge.

Lire aussi:

Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Méfiance face aux vaccins anti-Covid: «vous n’êtes ni des cobayes ni des jouets de l’industrie pharmaceutique»
Tags:
bactérie, régime alimentaire, étude, œuf, viande, crise cardiaque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook