Santé
URL courte
Par
58814
S'abonner

En étudiant un nouveau lien dans la protéine, des scientifiques américains ont découvert que la molécule baptisée ebselen pourrait être plus efficace contre le coronavirus. Ils ont publié leurs recherche dans la revue Science Advances.

Des scientifiques américains de l'université de Chicago ont mis en évidence la principale vulnérabilité du coronavirus qui permettrait d’influer sur lui avec des médicaments existants, indique le journal Science Advances.

Les chercheurs indiquent que d’habitude, la cible pour les médicaments est la protéase Mpro (une enzyme participant au mécanisme de réplication du virus). Auparavant, des médecins avaient déjà essayé d'influer sur sa structure et d'identifier les différences entre le nouveau coronavirus et le SRAS-CoV.

Mais les scientifiques américains ont réussi à trouver un moyen qui n’avait pas été étudié avant et qui pourrait être la clé de nouvelles stratégies de traitement de l'infection par le coronavirus.

Un moyen efficace

Ainsi, ils ont découvert que l'un des composés les plus efficaces pour cibler la protéase est l’ebselen, une molécule de synthèse d'organosélénium ayant des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Cette découverte, selon les chercheurs, prouve la nécessité de revoir les stratégies existantes de traitement du Covid-19.

Selon les scientifiques, l’ebselen peut réduire l'activité de Mpro de plusieurs manières, soit en se liant au site catalytique de l'enzyme, soit à une zone éloignée affectant l'activité de la molécule.

Lire aussi:

Les autorités du Haut-Karabagh décrètent la loi martiale et la mobilisation générale
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Moscou réagit aux tensions dans le Haut-Karabagh
Tags:
Covid-19, santé, médecine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook