Santé
URL courte
0 281
S'abonner

Afin de réduire les risques de cancer, de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral, une endocrinologue a pointé les bienfaits du cyclisme. Selon elle, il suffit de pédaler trois fois par semaine pendant une demi-heure pour obtenir de vrais résultats.

La médecin endocrinologue Zoukhra Pavlova a recommandé sur sa page Instagram de faire du vélo trois fois par semaine pendant une demi-heure pour réduire les risques de cancer, de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral.

Ainsi, elle se réfère à une étude à laquelle des hommes âgés de 27 à 54 ans ayant subi un infarctus du myocarde ont participé. Au bout de trois mois de ces exercices physiques, les médecins ont constaté que le taux de bon cholestérol chez les participants avait augmenté de 23%.

Une baisse du niveau d'estradiol

En outre, ce qui a particulièrement surpris les médecins, c’est que les exercices ont contribué à réduire de 45% le niveau d'estradiol, qui est passé de 50,1 à 27,8, c'est-à-dire, d'une valeur absolument accrue à une norme complète, précise l'endocrinologue.

Le niveau d'estradiol supérieur à 40 picogrammes/millilitre chez les hommes est associé à un risque accru d’oncologie ou de mort subite par accident cardiovasculaire.

«Comme vous pouvez le voir, un exercice assez modeste sous forme de 30 minutes de vélo trois fois par semaine réduit les risques de cancer, de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral», conclut-elle en appelant à faire du vélo pour allonger son espérance de vie.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
cyclisme, crise cardiaque, cancer, santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook