Santé
URL courte
Par
2616
S'abonner

Ce cas clinique rarissime a été diagnostiqué chez une adolescente brésilienne. Malgré de nombreux examens, des médecins essayent toujours d’établir les causes de la sécrétion de larmes de sang chez elle.

Sans ressentir de douleurs ni même avoir traversé une importante période de stress, une adolescente brésilienne ne cesse de «pleurer du sang», relate le site d’information brésilien OUL.

Deux jours après avoir été soignée pour des douleurs abdominales dans un hôpital, la jeune fille s’est de nouveau sentie mal, présentant des saignements du nez. Puis à son réveil le 13 septembre, elle a constaté que ses yeux étaient remplis de larmes de sang.

Accompagnée de sa mère, l’adolescente a consulté un médecin qui a affirmé n’avoir jamais rien vu de tel. Après un traitement, la jeune fille a pu rentrer à la maison, mais la situation s’est répétée.

«Elle a subi une tomographie et plusieurs tests du visage, mais les médecins n’ont rien trouvé qui puisse expliquer ces larmes de sang. Faute de réponses, les médecins lui ont demandé de refaire des tests cette semaine pour essayer d’en trouver la cause», raconte sa mère auprès du média.

Les éventuelles causes

Le docteur Rafael Antonio Barbosa Delsin précise que le syndrome d'un patient qui saigne des yeux s’appelle l’hémolacrie.

Des experts indiquent également que le changement de la couleur des larmes peut résulter d’une inflammation ou infection oculaire, d’une hypertension artérielle, de problèmes de coagulation et même de changements hormonaux.

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
santé, médecine, adolescents, Brésil, larmes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook