Santé
URL courte
Par
5209
S'abonner

Il y a une zone de l’ADN chez l’homme moderne qui est responsable de la réponse immunitaire de l’organisme au coronavirus et qui provoque ainsi la forme sévère de la maladie, expliquent des scientifiques. Selon leurs recherches, c’est un héritage de l’Homme de Néandertal, indique le journal Nature.

Des scientifiques suédois et allemands ont découvert que la génétique responsable de la forme grave du Covid-19 était héritée de l’Homme de Néandertal, fait savoir le journal scientifique Nature.

Les chercheurs soulignent que la zone d'ADN en question visait à protéger le porteur contre les virus.

Dans le cas du Covid-19, il est probable que le système immunitaire humain avec un tel fragment du génome lutte contre l'infection trop intensivement, ce qui a pour effet d'affaiblir l'organisme de la personne infectée et de multiplier par trois le risque de développer la forme grave de la maladie.

La prévalence de l’ADN dans le monde

Cet héritage génétique est le plus répandu au Bangladesh, où 63 % des habitants en sont porteurs. En outre, un tiers de la population d'Asie du Sud présente également un fragment similaire du génome.

En Europe et en Asie de l'Est, la prévalence n'est pas supérieure à 10 %, alors qu’il y a très peu de gènes similaires en Afrique.

Lire aussi:

Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Erdogan appelle les Turcs à renoncer aux produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Tags:
santé, Covid-19, génétique, ADN
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook