Santé
URL courte
Par
2102
S'abonner

Il convient de laisser les enfants jouer dans la boue au grand air afin de consolider leur système immunitaire, selon une étude finlandaise. Le contact avec différents microbes rend les enfants plus résistants à diverses maladies.

Le contact avec les microbes qui se trouvent dans les couches supérieures du sol consolide le système immunitaire de l’enfant qui joue en plein air, ont établi des chercheurs de l’université de Helsinki. Ils ont exposé leurs conclusions dans une étude publiée dans la revue Science Advances.

Les spécialistes ont mené leur expérience avec 75 enfants âgés de trois à cinq ans. Une partie des enfants s’est promenée en ville et l’autre se rendait régulièrement dans des forêts ou des aires de jeu plus «axées sur la nature».

Une boue «salvatrice» 

Ainsi, au bout de 28 jours d’expérience, les enfants qui jouaient dans des aires «sales» ont vu leur microbiote cutané et intestinal s’enrichir, ce qui a amélioré leur système immunitaire.

Cette étude, soulignent ses auteurs, est le premier essai dans lequel la biodiversité environnementale urbaine a été manipulée pour examiner ses effets sur le microbiome et l'immunorégulation chez les enfants.

Jouer dans la nature améliore ainsi les voies immunorégulatrices et contribue à réduire le risque de différentes maladies dans les sociétés urbaines, concluent les chercheurs. 

Lire aussi:

Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Tags:
étude, santé, enfants
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook