Santé
URL courte
Par
201722
S'abonner

Les végétariens et les végans sont plus exposés au risque d’être contaminés par le coronavirus, ont indiqué à Sputnik des experts russes à l’occasion de la Journée du véganisme.

En raison de leur système immunitaire affaibli faute de vitamines, les végans courent un risque accru d’être contaminés par le Covid-19, ont expliqué à Sputnik plusieurs spécialistes interrogées à l’occasion de la Journée internationale du véganisme, célébrée le 1er novembre.

Une alimentation variée et équilibrée est un gage de bien-être, a souligné l’épidémiologiste Olga Nenastina. Or, les végétariens manquent de substances utiles dans l'organisme, dons les vitamines В2 et В12, en excluant de leur régime les aliments d'origine animale, selon elle. Cela mène à l’affaiblissement du système immunitaire et à différentes maladies.

Faut-il ne pas être végan?

«Il est impossible d’être végétarien tout en conservant à 100% sa santé», assène-t-elle. Car sans consommer régulièrement de protéines, les cellules humaines commencent à se détériorer. Le risque de contracter différentes maladies dont le coronavirus augmente de fait, assure Mme Nenastina.

La thérapeute Elena Tikhomirova ajoute que les végans sont souvent diagnostiqués à l’anémie, ce qui augmente également le risque de contracter des rhumes.

Selon elle, plus longue est la pratique du véganisme et plus faible est le système immunitaire. Cela induit des maladies chroniques. Par conséquent, «la meilleure chose que peut faite un végan est d’arrêter de l‘être», estime-t-elle.

Lire aussi:

Deux personnes mortellement blessées au couteau dans le nord des Pays-Bas
Fabrice Di Vizio raccroche: «On est arrivés à un niveau de haine sociale que je ne sais plus gérer»
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Tags:
Covid-19, santé, véganisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook