Santé
URL courte
Par
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (220)
5393
S'abonner

Un vaccin «utile» et «efficace». C’est ainsi que des experts britanniques ont qualifié le vaccin russe Spoutnik V dans une interview accordée à la chaîne canadienne CBC et diffusée le 28 novembre. Évoquant la réticence occidentale envers le produit russe, ils expliquent qu’elle peut être due au fait que ce vaccin a été enregistré un peu tôt.

Alors que le centre Gamaleïa a revu à la hausse l’efficacité du vaccin russe contre le Covid-19, la portant à 95%, des experts britanniques ont eux aussi livré le 28 novembre un verdict positif le concernant. Ainsi, pour Stephen Evans, professeur de pharmaco-épidémiologie à l’École d’hygiène et de médecine tropicale de Londres, interrogé par la chaîne canadienne CBC, les dernières données concernant le Spoutnik V montrent que ce vaccin est «efficace».

«Les données sont compatibles avec le fait que le vaccin est raisonnablement efficace. Ces résultats sont cohérents avec ce que nous voyons dans le cas d'autres vaccins», a-t-il argumenté auprès de CBC.

Selon le professeur, ce fait envoie un message important aux professionnels de santé: le Covid-19 «peut être traité via des vaccins».

Quant à Ian Jones, professeur de virologie à l’université de Reading, il ne voit «aucune raison de douter» des résultats concernant l'efficacité du vaccin russe.

«Je suis d'accord que leurs premiers résultats [des essais du Spoutnik V, ndlr] ont suscité de la consternation, mais je ne pense pas que ce soit dû au fait qu'ils n'étaient pas valides. Ils ont été publiés un peu tôt», a-t-il expliqué, cité par le média.

«Je crois que ça va être un vaccin utile», a-t-il conclu.

D'après ces professeurs, la technique sur laquelle le vaccin russe s'appuie, celle de vecteurs adénoviraux, est également utilisée par d’autres producteurs de vaccins anti-covid. Ainsi, les résultats positifs d'autres sociétés pharmaceutiques laissent croire que le russe lui aussi est efficace.

«Nous avons maintenant quatre vaccins qui ont une certaine efficacité [contre le Covid-19, ndlr], ce qui est bien au-delà de ce que nous avons jamais eu pour un vaccin contre le VIH ou le paludisme», s’est réjouit M.Evans, cité par la chaîne.

Plus de transparence

Évoquant la réticence envers le vaccin russe exprimé par certains pays occidentaux, il a souligné que cette attitude pouvait être expliquée par la plus grande transparence dans le domaine des essais en Europe et aux États-Unis qu’en Russie.

«Nous ne savons pas avec quelle précision leurs essais sont suivis et avec quelle précision ils sont rapportés [...] Mais les pays qui l'achètent sont convaincus que les Russes ont produit quelque chose», a -t-il expliqué à CBC.

Vaccin russe Spoutnik V

Le Spoutnik V, développé par le Centre Gamaleïa en partenariat avec le Fonds russe d’investissements directs (RFPI), a été enregistré en Russie le 11 août, devenant ainsi le premier vaccin anti-covid enregistré au monde. Il a été élaboré à partir de deux vecteurs d’adénovirus humains, administré en deux doses espacées de trois semaines.

Les essais du vaccin sont actuellement menés en Russie, ainsi qu'en Biélorussie, aux Émirats arabes unis, au Venezuela et dans d'autres pays. Plus de 50 au total, parmi lesquels l’Inde, le Brésil, la Chine et la Corée du Sud, ont présenté des demandes d'achat de ce vaccin, à hauteur de plus de 1,2 milliard de doses.

Dossier:
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (220)

Lire aussi:

Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Tags:
Covid-19, Spoutnik V (vaccin contre le Covid-19)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook