Santé
URL courte
Par
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (222)
161408
S'abonner

Le vaccin russe anti-Covid-19 Spoutnik V donnerait une immunité environ cinq fois plus durable que celle induite par le produit de l’alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech, a déclaré Alexandre Guintzbourg, directeur du Centre de microbiologie et d’immunologie Gamaleïa.

La durée de protection du premier vaccin russe contre le Covid-19, Spoutnik V, sera d’environ deux ans, a annoncé ce samedi 12 décembre Alexandre Guintzbourg, directeur du Centre de microbiologie et d’immunologie Gamaleïa.

Spoutnik V est conçu à partir de la même plateforme que le vaccin russe contre Ebola, a-t-il rappelé.

«Il y a des résultats d’expériences montrant que ce vaccin donne une protection d’au moins deux ans», a indiqué M.Guintzbourg.

Quant au produit conçu par la société allemande BioNTech et son partenaire américain Pfizer, il est difficile de dire quelle sera sa durée de protection, mais il ne devrait pas être supérieur à cinq mois, à son avis.

«Compte tenu du mécanisme d’action de tels vaccins, la durée de protection sera de quatre ou cinq mois au maximum, mais il faut encore le vérifier», a ajouté le directeur du centre.

Efficace à 96%

Selon M.Guintzbourg, Spoutnik V garantit que 96% des personnes vaccinées n’attraperont pas le Covid-19, alors que les 4% restants pourraient être atteints d’une forme plus bénigne de cette maladie que les personnes non vaccinées.

«Le vaccin garantit à 96% que vous ne tomberez pas malade», a déclaré M.Guintzbourg.

Chez ces patients, le Covid-19 se manifestera très probablement sous la forme d'un écoulement nasal, d'une toux et d'une petite fièvre, l’agent pathogène ne descendra pas dans les poumons, estime-t-il.

Spoutnik V (GamCovidVac)

Le ministère russe de la Santé a enregistré le premier vaccin au monde contre le Covid-19, Spoutnik V, début août. Celui-ci a de l’adénovirus humain comme vecteur, c’est une plateforme bien étudiée.

Développé par le Centre Gamaleïa avec le concours du Fonds russe d’investissements directs (RFPI), Spoutnik V est entré en phase 3 des essais en Biélorussie, aux Émirats arabes unis, au Venezuela et ailleurs. Plus de 50 pays ont envoyé des demandes, pour un total de 1,2 milliard de doses du vaccin qui sera produit au Brésil, en Chine, en Corée du Sud, en Inde et dans d’autres pays.

Une campagne de vaccination gratuite avec Spoutnik V a déjà commencé à Moscou pour les groupes à risque: médecins, enseignants et agents sociaux. Selon la vice-Première ministre russe Tatiana Golikova, cette campagne sera élargie à toutes les régions russes avant la fin de cette semaine.

Dossier:
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (222)

Lire aussi:

Un plan secret anglais de 2017 prévoyait de priver les personnes âgées d’aide médicale en cas de pandémie
Une fusillade éclate à côté du Pentagone, le secteur est bouclé
Des sous-marins nucléaires russes arpentent-ils vraiment les fonds marins de l’Atlantique?
Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Tags:
vaccin, Spoutnik V, Pfizer, Centre d’épidémiologie et de microbiologie russe Gamaleïa
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook