Santé
URL courte
Par
2013
S'abonner

Alors que la plupart des mutations de virus «ne font ni chaud ni froid», dans le cas des nouvelles souches de coronavirus récemment apparues, un risque existe que «l’on soit obligés de revacciner régulièrement» la population, a estimé sur CNews le généticien Axel Kahn.

Au micro de CNews, le médecin et généticien Axel Kahn a été interrogé quant à un possible impact de la nouvelle variante de coronavirus sur les vaccins.

Bien que «les virus qui ont des génomes ARN, c’est le cas du coronavirus, mutent vraiment tout le temps», «la plupart de ces mutations ne font ni chaud ni froid»:

«Quand par hasard il y a une mutation qui confère un avantage, alors cette mutation est sélectionnée et le virus mutant, parce qu’il est produit en plus grande quantité que les autres, se met à remplacer les autres.»

En parlant de deux souches apparues en Angleterre et en Afrique du Sud, le généticien a précisé qu’«il semble bien que cette zone mutée [soit] en contact avec la clé d’entrée de la cellule et augmente l’infectiosité». Mais M.Kahn a toutefois tenu à nuancer leurs effets sur les vaccins:

«Il est peu probable qu’une mutation à un seul endroit fasse perdre l’efficacité du vaccin. Mais, il est assez probable, quand les personnes seront vaccinées, que cela crée une pression de sélection […] et que l'on soit obligés de revacciner régulièrement tous les ans, tous les deux ans, c’est un scénario possible.»

Vaccin de Pfizer approuvé dans l’UE

La France lancera dimanche 27 décembre sa campagne de vaccination, commençant par les plus vulnérables, a déclaré Olivier Véran.

La Commission européenne a donné le feu vert au vaccin de Pfizer et BioNTech. Selon l’Agence européenne des médicaments, il n'y a aucune indication que ce vaccin anti-Covid ne sera pas efficace contre la nouvelle souche de coronavirus détectée en Grande-Bretagne.

Ainsi, les premières vaccinations dans l'UE pourraient débuter le même jour qu'en France, ou alors entre les 27 et 29 décembre, a annoncé la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Tribune de militaires: le chef d'état-major invite les signataires à quitter l'armée
Tags:
vaccination, risques, mutation, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook