Santé
URL courte
Par
252877
S'abonner

Cet infirmier de 45 ans est tombé malade la veille de Noël. Après avoir effectué un test le lendemain, il a appris qu’il avait attrapé le coronavirus bien qu’il ait été vacciné huit jours plus tôt, relate ABC 10News. Selon un spécialiste des maladies infectieuses, l’homme aurait pu contracter le coronavirus avant.

Travaillant dans deux hôpitaux différents, cet infirmier américain de 45 ans a reçu le vaccin de Pfizer le 18 décembre. Une semaine plus tard, soit la veille de Noël, il est tombé malade. Il s’est senti mal après avoir travaillé dans une unité Covid-19.

L’homme a été notamment pris de frissons, de douleurs musculaires et d’une importante fatigue, a-t-il affirmé auprès d’ABC 10News. Le lendemain de Noël, il a été testé, son dépistage s’avérant positif.

Des cas similaires

Le docteur Christian Ramers, spécialiste des maladies infectieuses, a fait état d’une série d’autres cas similaires, où le personnel médical a contracté le coronavirus presque au même moment que sa vaccination. Et d’expliquer que le résultat de cette dernière n’est pas immédiat:

«Nous pensons qu’une première dose donne environ 50% et que la deuxième dose est nécessaire pour atteindre 95%», a-t-il précisé.

L’infirmier concerné aurait pu contracter le coronavirus avant la vaccination, ajoute également le docteur.

«Grâce aux essais cliniques nous savons qu’il faut environ 10 à 14 jours pour commencer à développer une protection contre le vaccin», a par ailleurs fait savoir le Dr Ramers.

Et d’affirmer que ces cas similaires rappellent qu’il ne faut pas négliger le port des masques et d’autres mesures de précaution même après avoir reçu un vaccin.

Lire aussi:

Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
Moscou exige qu’Israël cesse «immédiatement et entièrement» sa politique de colonisation
Un migrant en tue un autre et tente de violer une femme en pleine rue en 24h à Paris
Plus de 120 généraux américains accusent Biden d’avoir volé la victoire à Trump
Tags:
États-Unis, infirmier, Covid-19, Comirnaty, vaccin de Pfizer/BioNTech
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook