Santé
URL courte
Par
5488
S'abonner

Selon le directeur du Fonds russe d’investissements directs, la Russie est prête à commencer les essais du vaccin combiné de Spoutnik V et AstraZeneca en Ukraine, ainsi qu’à lui «transférer pleinement» les technologies pour la production du vaccin dans le pays.

Le Fonds russe d’investissements directs (RFPI) est prêt à démarrer en Ukraine les essais du vaccin conjoint Spoutnik V et AstraZeneca, selon le chef du RFPI.

«Nous sommes certainement prêts à transférer pleinement nos technologies pour la production en Ukraine. Nous sommes aussi prêts même à commencer les essais cliniques en Ukraine du vaccin combiné AstraZeneca et Spoutnik V. Nous sommes ainsi tout à fait prêts à coopérer avec l'Ukraine parce que nous pensons que les vaccins sont hors politique», a déclaré Kirill Dmitriev sur la chaîne de télévision Rossiya 1.

Auparavant, le Président Poutine avait déjà déclaré que la possibilité de livrer un vaccin russe contre le coronavirus à l'Ukraine existait mais qu’il fallait une demande de Kiev.

Le vaccin russe Spoutnik V

Le premier vaccin contre le Covid-19 créé en Russie et baptisé Spoutnik V a été élaboré à partir de deux vecteurs d’adénovirus humains.

Cette plateforme est connue pour être sûre, efficace et ne pas avoir d’effets négatifs à long terme.

Le 14 décembre, le Fonds russe d’investissements directs a déclaré que la troisième phase des essais permettait d’évaluer son efficacité à 91,4%.

En novembre, le RFPI avait proposé à AstraZeneca d’utiliser l’un des deux vecteurs adénoviraux humains de Spoutnik V pour créer un autre vaccin efficace contre le Covid-19 et la société anglo-suédoise avait accepté cette proposition.

Lire aussi:

Londres envoie des patrouilles près de Jersey après les menaces de Paris
Policier tué à Avignon: de nouveaux détails sur la victime et l’opération
Un sondage révèle quelle proportion de Français approuvent l’idée d’un pass sanitaire
Accident de laboratoire à l’origine du Covid-19: et si c’était vrai?
Tags:
vaccin, AstraZeneca, Ukraine, Spoutnik V, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook