Santé
URL courte
Par
2441
S'abonner

Le directeur du centre Gamaleïa, société qui a mis au point le vaccin Spoutnik V, a exprimé l’espoir que la durée de protection accordée par son sérum soit supérieure à deux ans. Il a également annoncé que la version «allégée» du vaccin était prête.

Les personnes vaccinées via Spoutnik V seront longtemps protégées contre le coronavirus, selon Alexandre Guinzbourg, directeur du laboratoire concepteur du sérum, le centre Gamaleïa. Invité de la chaîne YouTube Soloviev Live ce 13 mars, il a fait part de son espoir que le bouclier de l’injection dure deux ans.

«La durée de protection de ce produit vaccinal sera très longue. Nous espérons deux ans ou plus», a-t-il déclaré.

Dans la même interview, il a par ailleurs indiqué que le vaccin n’avait pas de contre-indications pour les personnes atteintes de cancer, sauf si elles ne faisaient pas l’objet d’une chimiothérapie.

Spoutnik Light

Qui plus est, selon M.Guinzbourg, la version «allégée» du Spoutnik V, Spoutnik Light, qui en fait ne représente que le premier composant de la version initiale de Spoutnik V, est quasiment prêt à être utilisé. Son enregistrement est actuellement en cours.

«Formellement, il est presque prêt à l'utilisation, il n'y a rien à étudier», a-t-il déclaré.

En décembre dernier, M.Guinzbourg a expliqué que, comparé au vaccin Spoutnik V, la durée de protection de sa version light sera plus courte, de trois à quatre mois.

Il est à noter que la majorité des vaccins contre le coronavirus se font en deux injections. Cependant, tout comme Spoutnik Light, le produit de Johnson & Johnson qui a récemment reçu le feu vert de la Haute autorité de santé française et a été homologué par l’OMS, s'administre également en une seule dose.

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Expulsion de diplomates, interdiction d'entrée: Moscou riposte aux sanctions US
Sans assimilation, le risque «d’une guerre de tous contre tous»? – vidéo
Tags:
Centre d’épidémiologie et de microbiologie russe Gamaleïa, Spoutnik V
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook