Santé
URL courte
Par
6123
S'abonner

D'autres pays européens ont déjà pris des mesures similaires. La France réserve le vaccin aux personnes de 55 ans et plus, l'Italie, l'Allemagne et les Pays-Bas aux plus de 60 ans.

À la suite de rapports confirmant un lien avec de rares cas de caillots sanguins, l'Espagne a décidé de réserver le vaccin anti-Covid d'AstraZeneca aux personnes de plus de 60 ans. Cette décision a été prise, le 7 avril, par le Conseil interterritorial du système national de santé (CISNS), composé de représentants du ministère de la Santé et des différentes communautés autonomes.

«Nous continuerons à administrer le vaccin d'AstraZeneca, mais à partir de 60 ans», a annoncé la ministre espagnole de la Santé Caroline Darias lors d'une conférence de presse au terme d’une réunion du Conseil.

«Nous attendons de voir si les preuves scientifiques justifient l'administration de la deuxième dose avec un autre vaccin, comme cela est analysé au Royaume-Uni, ou de laisser une dose parce que la fiche technique montre qu'elle offre une efficacité de 70%. Toutefois, nous attendrons ce qui sera décidé au niveau européen», a précisé la ministre.

À cet égard, la directrice de l'Agence espagnole des médicaments et des produits de santé, Maria Jesus Lamas, a indiqué qu’au total 12 cas de caillots sanguin «très rares» avaient été enregistrés chez les 2,1 millions de personnes qui ont été vaccinées.

«Les vaccins sont utilisés pour prévenir les maladies et tous ceux qui sont approuvés et utilisés contre le Covid-19 sont efficaces et sûrs et contribuent de manière décisive à réduire l'impact du Covid-19 sévère. Même si des effets indésirables se produisent, la confiance dans les vaccins ne doit pas être minimisée», a déclaré Mme Llamas.

Plus tôt dans la journée, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré que le vaccin avait des liens possibles avec de très rares cas de caillots sanguins inhabituels avec une faible numération plaquettaire.

L'EMA a réaffirmé que les avantages du médicament l'emportaient sur ses risques, sans recommander aucune limite d'âge ou de sexe pour son utilisation.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Tags:
Covid-19, vaccin, AstraZeneca, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook