Santé
URL courte
Par
1262
S'abonner

La Turquie ayant fait face à une flambée de Covid-19 à la mi-avril, le pays se prépare à se faire livrer des quantités importantes du vaccin russe Spoutnik V et même d’en lancer une production conjointe dans des entreprises locales.

Le Président turc a déclaré avoir planché avec son homologue russe sur des livraisons du Spoutnik V en grandes quantités, ainsi que sur sa coproduction.

«Nous avons eu un entretien avec Vladimir Poutine sur le vaccin russe Spoutnik V; nous nous en ferons livrer en quantités importantes. Par la suite, nous entamerons sa coproduction en Turquie», a indiqué Recep Tayyip Erdogan aux journalistes.

Évoquant le sujet qui agite actuellement le monde à la suite d’appels lancés en faveur de la levée des brevets des vaccins anti-Covid, Recep Tayyip Erdogan a qualifié d’erronée l’introduction de limitations dans ce domaine, affirmant que la connaissance était «l’apanage de l’humanité tout entière».

Aide de la Russie

Les deux Présidents ont eu le 5 mai un entretien téléphonique qui a notamment porté sur la lutte contre le Covid-19, particulièrement à la lumière de la situation épidémiologique en Turquie, ainsi que sur l’éventualité de lancer une fabrication conjointe du Spoutnik V dans des entreprises turques. Moscou a fait connaître sa détermination à renforcer la coopération pratique dans ce domaine.

«Il s’agit notamment d’une organisation rapide de livraisons du vaccin russe Spoutnik V dès ce mois-ci. Les possibilités d’une production commune dans les entreprises turques sont également à l’étude», a indiqué le Kremlin.

Recep Tayyip Erdogan a remercié la Russie pour son assistance.

«D’après [les deux Présidents], les mesures prises permettront d'améliorer radicalement la situation et de relancer les relations bilatérales dans le tourisme», a encore noté le Kremlin.

Vu la montée en flèche des cas de contamination par le coronavirus en Turquie à la mi-avril, Moscou a limité les liaisons aériennes avec le pays du 15 avril au 1er juin. Ankara a promis de tout faire pour enrayer cette recrudescence de l’épidémie, les touristes russes étant ces dernières années les plus nombreux parmi les vacanciers étrangers.

Antirecord en Turquie

La Turquie est actuellement aux prises avec une situation sanitaire très compliquée, bien que celle-ci se soit améliorée. Le pays a ainsi recensé le 6 mai 22.388 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, soit près de trois fois moins que le maximum de la mi-avril, a fait savoir le ministère de la Santé.

Le 16 avril, la Turquie avait enregistré un maximum de cas en 24 heures: 63.082. Le plus grand nombre de morts en une journée a été relevé le 30 avril, avec 394 décès recensés.

Les vaccins russes

Le vaccin russe contre le coronavirus Spoutnik V est approuvé dans 64 pays, comptant une population totale de plus de 3,2 milliards d’habitants. Selon le nombre d'approbations reçues par les régulateurs publics, il occupe la deuxième place dans le monde. L'efficacité du produit est de 97,6% selon l'analyse des données de 3,8 millions de Russes vaccinés, soit plus que le chiffre de 91,6% cité par la revue médicale The Lancet, avaient indiqué précédemment les concepteurs du vaccin.

La Russie a annoncé le 6 mai avoir enregistré son quatrième vaccin contre le Covid-19, Spoutnik Light, après le Spoutnik V, l’EpiVacCorona qui a été homologué en octobre 2020 et le CoviVac qui a été enregistré en février dernier. Contenant uniquement le premier composant de la préparation Spoutnik V, le Spoutnik Light est administré en une seule injection.

Lire aussi:

Genou à terre des joueurs de l’équipe de France: «Un signe de soumission idéologique»
Les États-Unis vont-ils utiliser la mer Noire comme prochaine zone de conflit contre la Russie?
Une sénatrice française appelle directement à l'ingérence en Algérie
Tags:
Spoutnik V, Covid-19, Turquie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook