Ecoutez Radio Sputnik
    Appareils spatiaux du système GLONASS

    Russie-Chine: déclaration sur les systèmes de positionnement nationaux

    © Sputnik . V. Kiselev
    Sci-tech
    URL courte
    0 681

    A l'issue de négociations tenues à Moscou par des délégations russe et chinoise, le directeur de l'Agence spatiale Igor Komarov et le président de la Commission pour le système de navigation Wang Li ont signé une déclaration sur l'exploitation conjointe des systèmes russes et chinois de positionnement par satellites.

    Igor Komarov et Wang Li ont signé vendredi une déclaration commune sur la compatibilité et l'exploitation conjointe du système chinois Beidou (Compass) et du système russe GLONASS. 

    Le document a été signé à l'issue de négociations entre les délégations russe et chinoise à Moscou. La délégation chinoise conduite par le président du pays Xi Jinping est arrivée dans la capitale russe pour prendre part à la célébration du 70e anniversaire de la Victoire dans la Seconde Guerre mondiale. 

    Les parties ont également signé un mémorandum d'entente entre l'Agence spatiale fédérale de Russie et l'Administration spatiale nationale de Chine. Signé par les dirigeants de ces organisations, Igor Komarov et Xu Dazhe, ce document prévoit des échanges de données provenant des sondages de la Terre à distance.  

    Créé en 1993, le système GLONASS (GLObal NAvigation Satellite System) est destiné à déterminer les coordonnées des objets sur terre, en mer, dans l'air et dans l'espace extra-atmosphérique. Il couvre l'ensemble du globe depuis décembre 2011. L'accès aux signaux civils de GLONASS est gratuit et illimité pour les utilisateurs russes et étrangers.  

    Le système chinois Beidou ("constellation de la Grande Ourse") est également connu sous le nom de Compass. Il s'agit d'un système similaire au GPS américain, au Galileo européen et au GLONASS russe.

    Lire aussi:

    GLONASS-Beidou: Moscou et Pékin créent une coentreprise
    Pékin prêt à aider Moscou à surmonter ses problèmes économiques
    Tags:
    GLONASS, Wang Li, Igor Komarov, Russie, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik