Ecoutez Radio Sputnik
    Une galaxie

    Les savants expliquent l'apparition des "galaxies-zombies"

    © NASA.
    Sci-tech
    URL courte
    132
    S'abonner

    Des astrophysiciens de l'Université de Tokyo ont trouvé l'explication à la cessation de la formation d'étoiles dans maintes galaxies.

    De toute évidence, le processus de formation des étoiles dans bien des galaxies avorte à cause de "geysers rouges", ces gerbes de gaz surchauffé qui jaillissent de trous noirs super-massifs se trouvant au centre des galaxies. 

    "Les étoiles naissent à partir de condensés de gaz, mais, selon les études réalisées tout au long des dernières décennies, dans bien des galaxies, les étoiles ne naissent plus, et ceci, en dépit de la présence de +matériaux de construction+. Ce phénomène est comparable à un désert sous de gros nuages", constatent les scientifiques nippons.

    Des trous noirs super-massifs se trouvent au centre de pratiquement toutes les galaxies, y compris de notre Voie lactée. On supposait auparavant que l'intensification des trous noirs provoquait l'épuisement des galaxies et l'arrêt des processus de formation d'étoiles. Pourtant, le mécanisme exacte en restait inconnu.

    Les astronomes ont étudié des centaines de galaxies "silencieuses" de ce genre avant de dégager une régularité très intéressante. La rotation du gaz au centre de ces galaxies était chaotique, et les observations ultérieures ont permis d'en établir les "responsables". Ce sont des "geysers rouges", soit des faisceaux de gaz chaud crachés périodiquement par les trous noirs super-massifs. 

    Ces flux de gaz peuvent se former même quand le trou noir "manque de nourriture" et n'absorbe pas de masses de gaz et de poussière. Les "geysers rouges" sont assez puissants pour "remuer" le gaz, pour le réchauffer et le rendre inadapté à la formation d'étoiles. Cela explique sans doute pourquoi environ la moitié des galaxies de l'Univers visible sont en fait des morts-vivants, autrement dit des "zombies". 

    Même si toutes les galaxies proches possèdent un trou noir super-massif, seule une fraction d’entre elles est encore active. L'Univers et les galaxies ne sont pas éternels. Bien que le métabolisme y soit différent de la vie sur Terre, les galaxies ont elles aussi une "vie".

    Lire aussi:

    Les astronomes repèrent la plus lointaine des galaxies connnues
    Les astronomes ont photographié l'« étreinte » de deux galaxies
    Des galaxies nouvellement créées
    Tags:
    étoiles, univers, galaxie, Université de Tokyo, Tokyo, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik