Sci-tech
URL courte
14012
S'abonner

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a constaté que les boissons consommées à une température supérieure ou égale à 65°C étaient "probablement cancérogènes pour les humains".

Dans une évaluation rendue publique le 15 juin, le Centre, qui dépend de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), estime que toutes les boissons chaudes favoriseraient le cancer de l'œsophage.

Bien que le mécanisme n'en soit pas totalement éclairci, les liquides très chauds pourraient endommager les cellules et favoriser ainsi un processus tumoral.

Dans le même temps, le Centre indique qu'il n'y a pas de preuve que boire du café ou du thé favorise le développement de tumeurs malignes. L'OMS invite pour sa part à se concentrer sur "les facteurs pour lesquels il existe des preuves bien établies de leur rôle causal dans le cancer de l'œsophage et d'autres localisations, dont le tabagisme et la consommation élevée d'alcool".

Selon le docteur Dana Loomis, chef adjoint des réunions d'experts du CIRC, les chercheurs n'avaient pas trouvé d'"éléments probants en faveur d'un caractère cancérogène du café". De ce fait, cette boisson est classée dans le groupe 3 qui rassemble les substances considérées comme inclassables quant à leur cancérogénicité.

La précédente évaluation par le CIRC du café, qui remonte à quinze ans, a conduit à le classer dans le groupe 2B, "possible cancérogène".

Lire aussi:

Un thé à la cocaïne se vendait en Italie depuis des années
Le café dans le monde
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Tags:
boisson, thé, étude, café, cancer, Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), OMS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook